Les Vignobles de Vendéole dévoilent une ambitieuse feuille de route

 |   |  491  mots
Les équipes en charge du projet ont présenté le nouveau nom et le nouveau logo, jeudi 5 septembre à Montréal (11)
Les équipes en charge du projet ont présenté le nouveau nom et le nouveau logo, jeudi 5 septembre à Montréal (11) (Crédits : DR)
Après leur fusion en janvier 2019, les caves coopératives du Razès et de la Malepère font désormais chemin commun sous une même bannière : Les Vignobles de Vendéole. La plus grosse cave coopérative de la région déploie un ambitieux plan stratégique, qu'elle a présenté le 5 septembre, pour s’adapter au marché et aux nouveaux enjeux de la viticulture régionale.

La viticulture de l'ouest audois écrit une nouvelle page de son histoire. Jeudi 5 septembre, les dirigeants de la plus grosse cave coopérative régionale ont présenté le nouveau nom et le nouveau logo sous lequel ils entendent mettre en œuvre l'ambitieux plan stratégique validé en janvier dernier.

Evoc (Entreprises et Vignobles de l'Ouest Audois), coopérative née le 1er janvier 2019 de la fusion de la cave de la Malepère à Arzens et de la cave du Razès à Routier, devient donc Les Vignobles de Vendéole. Fruit d'une réflexion engagée depuis janvier, ce nouveau patronyme met en avant l'identité propre de cette région, balayée par deux vents contraires : le Marin, vent d'est et le Cers, vent d'ouest. La baseline, "Des vignerons dans le vent", appuie cette signature.

"Être dans le vent, c'est être bien ancré dans son époque, et pour nous, vignerons, cela signifie s'engager pour le respect de l'environnement, la prise en considération des enjeux sociétaux de développement durable et la construction d'un modèle économique créateur de valeur", précise le président Dominique Farail.

15 % en bio d'ici 2025

Avec un potentiel de production de 340 000 hl en année moyenne, les Vignobles de Vendéole regroupent 352 adhérents qui travaillent 4 700 ha de vignes, réparties entre la Montagne Noire et les contreforts des Pyrénées. Ils produisent une gamme variée de vins : AOP Cabardès et Malepère, IGP pays d'OC, Cité de Carcassonne, pays d'Aude, dont l'essentiel des volumes est aujourd'hui vendu en vrac. Mais dans leur plan stratégique validé en janvier lors de la fusion, le développement des vins conditionnés est un des axes prioritaires, notamment pour les vins AOP, l'objectif étant de quadrupler le chiffre d'affaires d'ici six ans.

La coopérative a également l'ambition de développer sa production de vins bio avec un objectif de 15% de ses volumes certifiés en bio à l'horizon 2025. Enfin le troisième volet de ce plan stratégique concerne le développement des vins de France avec la création de vignobles dédiés, capables de produire de hauts rendements pour rentabiliser la production de ces vins d'entrée de gamme.

3,5 M€ investis dans un nouveau chai

Pour mener à bien ce programme, la coopérative audoise investit aussi bien dans l'humain que dans les équipements de cave. Un pôle viticulture qui compte déjà trois techniciens vignoble a été mis en place pour accompagner techniquement et administrativement les adhérents dans ces mutations.

Un investissement de 3,5 M€ est en cours sur le site d'Arzens pour aménager un nouveau chai dédié aux vins bio et aux cuvées sélection en AOP. Ce chai d'une capacité de 10 000 à 15 000 hl sera équipé de cuves de petites taille (50 à 300 hl).

Les Vignobles de Vendéole emploient 40 salariés et réalisent un chiffre d'affaires entre 25 et 30 M€ selon le volume de la récolte.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :