Un plan d’urgence pour les coopératives viticoles du Roussillon

 |  | 562 mots
Lecture 3 min.
Selon la présidente de la Chambre d'agriculture des Pyrénées Orientales, la production viticole du département a perdu la moitié de ses volumes en vingt ans.
Selon la présidente de la Chambre d'agriculture des Pyrénées Orientales, la production viticole du département a perdu la moitié de ses volumes en vingt ans. (Crédits : Vignerons Catalans)
Confrontées à l’érosion du vignoble qui mine leur rentabilité, les caves coopératives du Roussillon engagent une étude prospective pour déterminer les mutualisations qu’il est possible de mettre en place pour regagner en compétitivité.

« Notre filière viticole est en danger : il y a urgence à trouver des solutions pour pérenniser notre activité ! »

La présidente de la Chambre d'agriculture des Pyrénées Orientales, Fabienne Bonet, ne veut pas baisser les bras face à une situation inquiétante. En vingt ans, la production viticole du département a perdu la moitié de ses volumes. Et la situation s'est encore aggravée en 2020 avec une vendange de 450 000 hl, la plus petite récolte de tous les temps.

« Nous avons eu une attaque destructive de mildiou, certains viticulteurs n'ont rien récolté », explique la présidente.

Un rendement moyen de 30hl/ha, parmi les plus faibles en France

Mais...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :