Après sa reprise par Dynamis, BioCash Distribution devient Halle Bio d’Occitanie

 |  | 452 mots
Lecture 2 min.
Stanislas Henriot, dirigeant de Dynamis, reprend l'enseigne BioCash
Stanislas Henriot, dirigeant de Dynamis, reprend l'enseigne BioCash (Crédits : Dynamis)
Dynamis reprend BioCash Distribution, grossiste spécialisé en produits issus exclusivement de l’agriculture biologique, basé à Vendargues (34) près de Montpellier. BioCash Distribution était placé en redressement judiciaire depuis novembre 2019 et le tribunal de commerce de Montpellier vient d'accepter l’offre de reprise du groupe Dynamis. Avec ce rachat, le groupe basé à Rungis (94), étend donc son maillage territorial sur l’Occitanie.

Acteur régional important dans la distribution de produits biologiques, BioCash Distribution opère dans toute l'Occitanie depuis sa plateforme logistique de 5 000m2 à Vendargues et son implantation sur le M.I.N de Toulouse.

Seulement, la société fait l'objet d'une procédure de redressement judiciaire depuis novembre 2019, et vient de trouver un repreneur pour ses activités de grossiste avec le groupe Dynamis (le montant de cette reprise n'est pas indiqué par Dynamis, ndlr). La partie commerce, avec le réseau de magasins Bio&Sens, fait par ailleurs l'objet d'une reprise séparée par l'enseigne Naturalia.

Une activité de grossiste regroupée sous l'enseigne Halle Bio d'Occitanie

Conséquence de cette reprise, BioCash devient ainsi Halle Bio d'Occitanie, sur le modèle d'une autre implantation régionale du groupe Dynamis : la société Halle Bio d'Aquitaine qui opère en Nouvelle-Aquitaine depuis le M.I.N de Brienne à Bordeaux.

"Notre volonté est de nous étendre sur les territoires pour rapprocher les producteurs des consommateurs finaux. Mais cette reprise n'est pas une fusion, chaque maison du groupe conserve son indépendance et son ADN et partage ses meilleures pratiques. Dynamis est spécialisé dans les fruits et légumes bio, alors que la nouvelle Halle Bio d'Occitanie est dans une approche plus généraliste, avec une offre forte sur les produits d'épicerie et les produits frais", détaille Stanislas Henriot, le patron du groupe Dynamis.

Avec cette acquisition, Dynamis renforce son maillage territorial de la côte Atlantique vers la Méditerranée. Cette mise en réseau doit permettre au groupe de sécuriser ses filières d'approvisionnement, mais aussi de profiter d'effets de volume sur les produits exotiques pour travailler avec des familles de producteurs engagées dans le bio.

"Nous percevons notre responsabilité en tant que metteur en marché de permettre à ces producteurs de vivre de leur métier, il ne faut pas reproduire les errances des années 90", précise encore le dirigeant.

25 millions d'euros de chiffres d'affaires sur l'activité de grossiste

Dans le cadre de la reprise de BioCash, Stanislas Henriot entend d'abord passer du temps à Montpellier pour faire un point complet sur la situation, alors que son offre de reprise promet la conservation de 43 emplois sur 47. Il veut ensuite y perpétuer son modèle d'entités autonomes, dirigées par des personnes connaissant les problématiques locales.

À Rungis, Dynamis exploite un entrepôt de 3 000m2 où transitent chaque année plus de 10 000 tonnes de marchandises biologiques. Le groupe, qui affiche un chiffre d'affaires de 35 millions d'euros en 2020, va désormais pratiquement doubler ses activités, avec la reprise de BioCash qui faisait 25 millions de chiffres d'affaires sur son activité de grossiste.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :