Cémoi s’apprête à passer sous le contrôle du Belge Sweet Products

Le chocolatier Cémoi, basé à Perpignan, et le groupe familial belge Sweet Products ont annoncé le 18 mai l’ouverture de négociations exclusives. Sweet Products souhaite acquérir les activités de Cémoi afin de créer un acteur majeur du chocolat et de la confiserie en Europe, pesant plus d’1,2 milliard d’euros et 5.000 collaborateurs.

2 mn

Cémoi emploie 3.200 collaborateurs dont 2.200 en France, où le groupe concentre 9 de ses 14 unités de production, dont celui de Perpignan.
Cémoi emploie 3.200 collaborateurs dont 2.200 en France, où le groupe concentre 9 de ses 14 unités de production, dont celui de Perpignan. (Crédits : Edouard Hannoteaux)

Cémoi annonçait, en septembre 2020, l'ouverture prochaine de son capital... Nous y sommes. Le groupe familial n°1 du chocolat en France, basé à Perpignan (66), vient d'officialiser l'ouverture de négociations avec le Belge Sweet Products, propriétaire de Baronie et Belgian Ice Cream. Le chocolatier perpignanais, dirigé depuis 1962 par la famille Poirrier, a largement développé la production sous marques de distributeurs (MDD) et c'est, entre autres, ce qui intéresse Sweet Products.

D'ici quelques mois, si les procédures légales et administratives vont bon train, « ce projet pourrait permettre de créer le groupe chocolatier N°1 mondial en matière de chocolats sous marques distributeurs, et de développer des positions significatives sur les segments à marques », indiquent les deux chocolatiers.

Maîtriser toute la chaîne de production

Cémoi emploie 3.200 collaborateurs dont 2.200 en France, où le groupe concentre 9 de ses 14 unités de production. Il commercialise 200.000 tonnes de produits de chocolat et de confiserie, et a réalisé un chiffre d'affaires 750 millions d'euros en 2020.

Quant à Sweet Products, il est devenu, au cours des dernières décennies, l'un des principaux fabricants européens de chocolat. Le groupe exploite 7 usines de chocolat en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et en Suisse, ainsi que deux sites de production de crème glacée en Belgique et une usine de caramel au Royaume-Uni.

Pour la famille Poirrier, ce projet fait sens dans la mesure où Sweet Products est également un groupe familial (géré par la famille Walder) : « Ce projet est guidé par le partage des valeurs familiales, de la volonté des deux groupes de s'appuyer sur les filières cacao intégrée conventionnelle et biologique, et de développer un business model durable ».

Cémoi affirme en effet être le seul chocolatier français à maîtriser la totalité de la chaîne de production, « de la fève aux produits finis, grâce à ses 24 usines de fabrication implantées en Europe, aux Etats-Unis, en Angleterre et en Côte d'Ivoire. »

 « Envisager l'avenir avec confiance »

Faut-il craindre pour les sites de production et les emplois ? Cémoi se veut rassurant : « La complémentarité des deux groupes, tant au niveau de l'implantation de leurs sites de production que de la distribution géographique de leurs produits, donnerait beaucoup de sens à la construction de ce nouvel ensemble. Le nouvel ensemble représenterait un chiffre d'affaires de plus de 1,2 milliard d'euros, et de plus de 5.000 collaborateurs, permettant d'envisager l'avenir avec confiance et d'assurer la pérennité des activités de Cémoi et de Sweet Products. Il pourrait bénéficier d'un fort potentiel de développement international au travers des gammes de produits, de l'expertise commerciale et des chocolats d'origine belge, française et suisse à l'intérieur d'un même groupe ».

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.