Mohed Altrad reçoit le prix mondial de l'Entrepreneur de l'année

 |   |  289  mots
Mohed Altrad a reçu son prix à Monaco, le 6 juin
Mohed Altrad a reçu son prix à Monaco, le 6 juin (Crédits : EY)
Après avoir raflé en quelques mois le trophée aux plans de la Méditerranée et de la France, le président du groupe Altrad vient d'obtenir le prix mondial de l'Entrepreneur de l'année, organisé par le cabinet américain EY. La cérémonie s'est déroulée le 6 juin, à Monaco, où Mohed Altrad a triomphé de 64 autres grands patrons en compétition.

Mohed Altrad, président du groupe éponyme, basé à Florensac (34), est le premier chef d'entreprise français à s'imposer lors du "World Entrepreneur Of The Year" (Prix mondial de l'Entrepreneur de l'année), organisé par le réseau mondial de cabinets d'audit EY, ex-Ersnt & Young. La cérémonie s'est déroulée dans la soirée du samedi 6 juin à Monaco.

Mohed Altrad est le 1er Français à décrocher le trophée mondial  EY

Le président du groupe Altrad (vente et distribution d'échafaudages et de matériel pour le BTP) avait déjà obtenu le prix d'Entrepreneur de l'année en Méditerranée, puis d'Entrepreneur de l'année au plan national en 2014, dans le cadre du même concours, organisé en France par EY et L'Express. Mohed Altrad représentait donc la France lors d'une compétition où concourraient 64 autres entrepreneurs et grands patrons, issus de 58 pays où EY organise également ce prix.

"Ce pays m'a donné le plus grand des honneurs, déclare Mohed Altrad. Je suis très fier d'être Français. L'argent n'est pas le but de la vie. Le but de la vie est d'aider les hommes."

Une trajectoire unique

Bédouin d'origine syrienne, orphelin, Mohed Altrad est arrivé en France vers l'âge de vingt ans. Après avoir appris le Français et réussi des études d'ingénieur informatique, il reprend sa première affaire en 1985 et pose les bases de ce qui deviendra le groupe Altrad, au terme d'un parcours personnel que Mohed Altrad a narré dans son livre Badawi.

En 2015, le groupe Altrad (qui comptait alors 110 filiales) a franchi une étape décisive de sa croissance en acquérant le Hollandais Hertel. Après cette opération, le groupe compte aujourd'hui 17 000 salariés dans le monde, et pèse 1,6 Md€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/06/2015 à 18:52 :
Quel est le montant de la dette consolidée de Altrad au 31/12/2014 ?
a écrit le 08/06/2015 à 8:19 :
UN IMMENSE BRAVO pour Monsieur ALTRAD !!! Un trophée qui permettra de faire rayonner la France à travers le monde !
a écrit le 08/06/2015 à 7:57 :
Quelle coïncidence, nous avons entrepris de réaliser le ravalement de notre immeuble et c'est l'entreprise Altral qui fournit les échafaudages. En premier lieu un mois de retard pour le livraison des éléments et maintenant nous avons eu droit à une livraison partielle, les ouvriers sont dans l'incapacité de travailler et maintenant on ne les voie plus. Heureusement qu'elle a gagné le prix les autres sont censés être pire. C'est certainement une médaille en chocolat.
a écrit le 07/06/2015 à 23:07 :
Belle lecon a reproduire sans moderation!
a écrit le 07/06/2015 à 17:22 :
Pour se satisfaire de conquérir le monde il revient moins cher d'aller le faire sur un jeu vidéo de stratégie plutôt que dépenser sa vie en paperasse, liens humains, coordinations, risque gouvernemental, conflits sociaux etc..
Il y a pleins d'entrepreneurs potentiels qui sont encore dans le virtuel.
Réponse de le 07/06/2015 à 18:04 :
@ xavier-marc: Un peu naïf ce que vous dites là. Vous faites donc l'apologie du virtuel au détriment des choses réelles ? comme quoi !... Vous m'avez fait penser aux paroles de Jésus quand il dit "Personne ne raccommode un vieux vêtement avec une pièce d'étoffe neuve ; autrement la pièce neuve tire sur le vieux tissu et le déchire davantage. (Marc 2, 18-22). Pensez-y. :-)
Réponse de le 07/06/2015 à 19:55 :
il y a une très bonne interview de victor kislyi dans un papier français, si vous pouviez le lire, vous comprendriez un peu mieux.
a écrit le 07/06/2015 à 15:31 :
Très bien, et c'est l'exemple type du gars parti de pas grand-chose au contraire des Arnault, Pinault, qui ne sont pas partis de rien (appuis politiques entre autres ou fortunes personnelles). Félicitations donc.
L'article oublie de préciser qu'il possède le MHR (Montpellier Rugby) et là il a nettement moins bien réussi (au moins cette année)
a écrit le 07/06/2015 à 15:24 :
en tant que patron cela fait du bien de voir du positif dans ce monde aussi négatif que sont les médias en ce moment. certes jamais l'économie n'a été aussi médiocre que maintenant
mais seul, les entreprises qui avanceront et innoveront passeront le cap. Voilà 30 ans que
j'oeuvre en tant que patron et je dis chapeau à ce monsieur ALTRAD et quelle belle réussite.
Réponse de le 08/06/2015 à 8:00 :
attention a vos chevilles, on dirait sœur sourire. N'en faites pas trop !
Réponse de le 08/06/2015 à 13:25 :
oui un patron qui a du mérite mais a quel prix c est un monsieur qui se permet de fermer des entreprises et de licencier pour raison économique alors que l entreprise gagne de l argent .je sais de quoi je parle je fait parti des licenciés

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :