Cosmétique : les Laboratoires E.V. Roig à l’assaut de la Chine

 |   |  536  mots
L'un des visuels de la marque Centella, propriété d'E.V. Roig, pour le marché asiatique
L'un des visuels de la marque Centella, propriété d'E.V. Roig, pour le marché asiatique (Crédits : E.V. Roig)
L’entreprise perpignanaise a intégré le marché chinois fin 2017, avec l’ambition de s’y ancrer durablement. Fortement présente en Asie, le Japon est le prochain marché visé par les Laboratoires E.V. Roig.

Créés en 1972 à Perpignan, Les Laboratoires E.V. Roig, laboratoires de cosmétiques naturels, équitables et biologiques, arrivent en Chine sous des « auspices favorables », explique son dirigeant, Christian Papineau. Présente, depuis fin 2017, sur ce marché porteur, l'entreprise y propose ses produits de beauté grâce à un partenariat noué avec le groupe La Poste, via une plateforme d'e-commerce.

Si, pour l'heure, les différents produits ne sont disponibles qu'en ligne, les Laboratoires E.V. Roig sont actuellement « en négociations avec un distributeur chinois pour des ventes offline (boutique physique, NDLR) et online (en ligne, NDLR) », ajoute Christian Papineau. À plus long terme, des boutiques à marque propre pourraient y voir le jour.

« La Chine est le second marché mondial de par sa taille. À la suite de scandales sanitaires à répétition, le lait contaminé par exemple, ainsi que de la pollution, les Chinois sont beaucoup plus sensibles aux problématiques de l'environnement. Nos produits 100 % naturels et haut de gamme sont une vraie alternative, car ils garantissent sécurité et efficacité  », explique Christian Papineau.

Dans le cadre de ses projets d'exportation, la société vient de recevoir une subvention de 100 000 € de la région Occitanie. Un coup de pouce financier qui lui permet également de se tourner dès maintenant vers le Japon, autre marché porteur pour l'entreprise qui réalise l'essentiel de son chiffre d'affaires à l'international. « 75 % de notre production est commercialisée en Asie », souligne Christian Papineau.

La traction du marché asiatique

En effet, E.V. Roig est déjà fortement présente sur le marché asiatique, notamment à Taïwan, Hong Kong et Singapour. Les 25 % restants de sa production sont vendus en France et en Europe (Belgique, l'Italie, l'Espagne et la Croatie). D'autres marchés comme l'Afrique, la Russie ou encore l'Amérique du Nord et du Sud font partis de la stratégie d'internationalisation de l'entreprise : « Ces marchés sont intéressants, mais pour des questions de ressources, nous les aborderons dans un second temps », indique Christian Papineau.

En 2017, E.V. Roig a enregistré un chiffre d'affaires d'1,2 M€. Un résultat qui devrait progresser dans les prochaines années grâce à l'activité export, analyse Christian Papineau.

La société emploie une douzaine de personnes sur son unique site de Perpignan (production et bureau d'études). Des recrutements devraient y être effectués progressivement dans les prochaines années, toujours selon l'évolution de l'activité export. Trois nouveaux salariés devraient ainsi être intégrés, cette année.

Deux marques emblématiques

Fondée par Emile Vincent Roig, l'entreprise a été rachetée, sur un « coup de foudre »,  par Christian Papineau, ingénieur chimiste de formation, en 1994. Son parcours professionnel de plus de 20 ans au sein de multinationales lui a permis de voir d'emblée tout le potentiel de l'entreprise qui ne réalisait à l'époque que 100 000 € de chiffre d'affaires.

Vitrine de l'excellence française à l'internationale (membre de BPI Excellence depuis 2013), Les Laboratoires E.V. Roig commercialisent deux marques de produits : Centella (65 références), principalement dédiée à la lutte contre les rides et Hydraflore (prévention), s'adressant à une clientèle plus jeune (18-30 ans). « Ce sont deux marques complémentaires », explique Christian Papineau, qui mise beaucoup sur l'innovation pour garder un pied d'avance.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :