Gilets jaunes à Montpellier : la CCI annonce 130 vigiles en centre-ville ce samedi

 |   |  394  mots
(Crédits : Stephane Mahe)
La CCI Hérault annonce un dispositif spécial : 130 agents de sécurité seront déployés en centre-ville de Montpellier pour l’Acte XIV des Gilets jaunes samedi prochain. L’opération, assurée par la filiale sécurité du groupe Nicollin, coûte 20 000 € à la chambre consulaire et promet une présence sécurisante pour les commerçants.

Le dispositif est inédit en France, et il fera l'objet d'une évaluation après la journée de samedi. La CCI de l'Hérault veut ainsi répondre aux problématiques des commerçants du centre-ville depuis le début de la crise des Gilets jaunes : elle déploiera 130 agents de sécurité pour les commerces du centre historique ce samedi 16 février, pour l'Acte XIV des Gilets jaunes. Une opération à 20 000 €.

Depuis le début du mouvement, le 17 novembre dernier, les commerçants avaient exprimé leurs inquiétudes suite à une série de dégradations dans l'Écusson et des affrontements avec les forces de l'ordre.

« Nous sommes dans un état d'urgence économique et commercial à Montpellier, a abondé André Deljarry, président de la CCI Hérault. J'ai alerté le préfet sur cette situation et voulu des réponses pour sauver l'activité commerciale du centre-ville. »

Trois réunions en préfecture ont été nécessaires pour obtenir l'autorisation de déployer cette opération, a également précisé le président de la CCI. Les agents seront autorisés sur le pas des portes des magasins.

« Il ne s'agit pas de compléter ou de suppléer les forces de l'ordre, nous ne touchons pas au domaine public, c'est très clair avec le préfet car c'est un dispositif compliqué à monter. »

De 40 à 50 % de perte

Les 130 agents couvriront le périmètre de la zone piétonnière de l'Écusson, sous la houlette de quatre coordinateurs. Chacun devrait avoir en charge quatre magasins.

L'annonce de la CCI intervient alors que les commerçants du centre-ville (70 % sont des indépendants) déclarent des pertes de chiffres d'affaires de 40 à 50 % chaque samedi.

« Beaucoup de commerçants ne sont pas bien, ils souhaitent des actions fortes, a affirmé Odette Daudé, présidente de l'association des commerçants de l'Écusson de Montpellier. Cette opération est un début, elle peut donner une impulsion. »

Parallèlement, la CCI annonce le traitement de plus de 200 dossiers sur le département de l'Hérault, relatif à des demandes particulières autour du paiement de l'Urssaf ou des impôts par les commerçants les plus touchés.

La CCI annoncera des dispositifs spéciaux, en partenariat avec la Région Occitanie et en lien avec la Chambre des métiers et de l'artisanat, le 20 février prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :