MSV réintègre une partie de sa production et mise sur le made in France

 |   |  560  mots
Un des produits de la gamme Spirella, désormais intégré à MSV, premier fabricant en Europe
Un des produits de la gamme Spirella, désormais intégré à MSV, premier fabricant en Europe (Crédits : Spirella)
Leader européen des accessoires de bain, le groupe MSV finit de se réorganiser après l'absorption, en 2018, du suisse Spirella, dont il réintègre en partie la production sur son site de Rivesaltes (66). L'entreprise, qui a doublé de taille, lance d'ici la fin juin la fabrication d'une nouvelle marque haut de gamme 100 % made in France.

Le Catalan MSV (Ménage Sélection Valnet), déjà leader européen des accessoires de bain, a renforcé sa position, en 2018, en investissant 4 M€ dans l'acquisition de l'entreprise suisse Spirella. Le groupe basé à Rivesates (66), qui a donc doublé de taille (passant de 30 à 50 M€), achève de se réorganiser après cette opération, avant de relancer son développement commercial où il affiche de fortes ambitions.

"Spirella, une entreprise qui a plus de 60 ans, est une marque à forte notoriété, positionnée sur le haut de gamme, alors que nous étions jusqu'ici sur le milieu et le haut de gamme. De plus, Spirella est bien implantée dans les pays de nord de l'Europe tels que la Suisse, l'Allemagne ou l'Autriche, tandis que nous sommes forts en France, en Espagne, au Portugal ou en Croatie. Cette synergie de clientèles va nous permettre de développer nos ventes avec des gros objectifs à l'export", analyse Marcel Sobraques, président de MSV.

La puissance du made in France

À cette occasion, MSV rapatrie la production de Spirella (dont le rideau de douche est le produit phare) sur son siège de Rivesaltes (66), et sur son usine de Saragosse (Espagne). En effet, le groupe catalan démarre d'ici la fin juin la fabrication pour une nouvelle marque appelée "Le rideau de douche français", avant un lancement officiel prévu en septembre.

Cette marque sera produite à 100 % à Rivesaltes. MSV, en plus de son positionnement haut de gamme, mise sur l'image du "made in France" pour la développer sur ses marchés.

"Nous voulons augmenter nos ventes en France car les consommateurs sont de plus en plus demandeurs de made in France. C'est aussi un label qui est apprécié à l'étranger, et notamment en Asie", analyse Marcel Sobraques.

Un vaste projet logistique

Pour soutenir cette production, MSV investit 1,5 M€ afin d'aménager son site de Rivesaltes, où il va construire un show room dédié à sa gamme de produits, installer de nouvelles machines et étendre sa zone de stockage. Mais sur cette question logistique précisément, le groupe catalan réfléchit déjà à un projet de plus grande ampleur.

MSV, qui a jusqu'ici positionné l'essentiel de sa logistique sur un site de 20 000 m2 à Madrid (Espagne), pourrait à moyen terme la ramener elle aussi à Rivesaltes. L'acquisition d'un terrain de 50 000 m2 permettrait la construction d'une plate-forme de 30 000 m2 où il transférerait la quasi-totalité de son stock.

"Nous avions pris la décision de sous-traiter la logistique mais on s'aperçoit que les coûts de transport commencent à excéder ce que coûterait un point central en France, surtout au regard du redéploiement de notre production. De plus, nous aurions la maîtrise des flux de A à Z", précise Marcel Sobraques.

La décision finale dépend des pourparlers engagés avec plusieurs parties prenantes, dont la Ville de Rivesaltes. Si l'opération est lancée, elle pourrait se traduire par 40 ou 50 embauches au sein de MSV, qui emploie déjà 230 personnes.

Après un bond à 50 M€ lors de l'exercice clos le 31 mars 2019, consécutif à l'intégration de Spirella, le groupe MSV prévoit de renouer avec le taux de croissance annuelle observé depuis dix ans, de 15 % environ. Son président, Marcel Sobraques, est en lice pour le prix de l'Entrepreneur de l'année en Occitanie, organisé par EY.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :