Retail : le britannique B&M investit en Occitanie

 |   |  545  mots
L'enseigne britannique B&M commence son déploiement de points de vente retail en France.
L'enseigne britannique B&M commence son déploiement de points de vente retail en France. (Crédits : DR)
La chaîne de magasins de retail britannique B&M, qui avait racheté l’enseigne française Babou fin 2018, débarque en France. Les cinq premières implantations de points de vente seront réalisées cet automne, dont trois sur la seule région Occitanie.

En octobre dernier, le groupe britannique B&M, l'un des principaux détaillant au Royaume-Uni d'articles de bazar (650 magasins, 28 000 salariés en Angleterre), rachetait l'enseigne française discount Babou (vêtements, chaussures, lingerie, linge de maison et bazar) pour une valeur de 91,2 M€.

Créée en 1977 à Clermont-Ferrand (63), l'enseigne, dont le siège était alors à Cournon d'Auvergne, comptait 95 points de vente en France au moment du rachat, et annonçait un chiffre d'affaires de 347,1 M€ (sur son exercice clos au 31 janvier 2018).

Outre les magasins B&M, le groupe B&M exploite 250 magasins sous l'enseigne Heron Foods (supérettes alimentaires discount) en Angleterre, ainsi que plus de 100 magasins JA Woll en Allemagne. L'acquisition de Babou doit permettre à B&M de s'implanter en France, marché où il était jusqu'à présent absent.

Castres, Montpellier et Nîmes

« L'acquisition du groupe Babou Stores fournira une base qui permettra à B&M de développer en France son modèle de distribution éprouvé et rentable », déclarait Simon Arora, PDG de B&M dans un communiqué au moment de l'acquisition.

L'enseigne prévoit ainsi d'implanter des formats de points de vente allant de 1 200 à 4 000 m2, s'articulant autour de six univers : loisirs, textile, linge de maison, équipement de la maison, technique, produits de grande consommation.

En juillet, le groupe britannique a annoncé l'ouverture de son premier magasin en France à Castres (81) le 11 septembre prochain, sur une surface de vente de 1 300 m2, puis celui de Pusey (agglomération de Vesoul - 70) sur 1 920 m2.

« Nous ouvrirons ensuite un magasin de 3 000 m2 à Lempdes, près de Clermont-Ferrand, le 9 octobre, précise Cédric Mahieu, directeur général du groupe B&M France. A Nîmes, nous allons ouvrir le 25 octobre un point de vente B&M qui sera une extension de 500 m2 adossée au magasin Babou. Enfin, le 6 novembre, nous ouvrirons un B&M à Pérols, à côté de Montpellier, sur 3 000 m2. »

Soit au total trois implantations sur la seule région Occitanie.

« C'est une question d'opportunités mais aussi d'études qui ont montré que la région présentait une forte appétence pour les produits discount, observe Cédric Mahieu. En 2020, nous poursuivrons notre déploiement en région parisienne, et dans le nord et l'ouest de la France. Et nous ouvrirons 3 à 5 points de vente supplémentaires en Occitanie. »

L'atout « marques »

Babou comme B&M travaillant en gérance-mandat, les fonds de commerce sont confiés à un exploitant indépendant.

« Les recrutements ont déjà eu lieu à Vesoul et Castres, et il faut compte de 6 à 15 salariés par magasin », précise Cédric Mahieu.

La région Occitanie compte déjà sept magasins Babou. A la question de leur éventuelle conversion à l'enseigne B&M, Cédric Mahieu répond : « Tous les magasins Babou sont en transformation et en adaptation au concept B&M, c'est-à-dire de l'alimentaire et du non-alimentaire, avec un mix de produits de grande consommation et de produits de marques pour lesquelles nous effectuons un suivi, comme Procter, Unilever, Coca-Cola, Mars, Whiskas ou Pedigree... Nous étudions et faisons actuellement des tests sur différents points de vente, et en fonction des résultats et des attentes des clients, nous passerons sous enseigne B&M ou pas ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :