Marketluck sort le grand jeu

 |   |  768  mots
L’application Bravospeed, lancée en ligne en mars 2020, répond aux demandes des joueurs qui souhaitaient des tirages plus réguliers.
L’application Bravospeed, lancée en ligne en mars 2020, répond aux demandes des joueurs qui souhaitaient des tirages plus réguliers. (Crédits : DR)
Après avoir lancé il y a quatre ans Bravoloto, loterie en ligne 100 % gratuite, l’éditeur de jeu Marketluck, implanté à Paris et Montpellier, mise sur Bravospeed, sa nouvelle application qui fait l’objet d’une campagne publicitaire nationale.

Prosper Masquelier, le cofondateur montpelliérain de Marketluck, est particulièrement sous tension. Ce 9 avril 2020, son groupe est en train de franchir un nouveau cap avec la diffusion de son premier spot TV.

« Cette campagne de pub, sur un canal de diffusion inédite pour le groupe, a un double objectif : réactiver une partie de nos utilisateurs et faire le focus sur Bravospeed, notre toute dernière application », confie Prosper Masquelier, qui ne souhaite pas divulguer la somme investie dans cette campagne de publicité nationale (TF1, France Télévisions, Canal, M6).

Mais il y a fort à parier que le groupe a mis les moyens pour formaliser la seconde phase de son plan de développement.

250 000 joueurs par jour

A l'origine spécialisé dans le poker, le groupe Marketluck, cofondé en 2014 par Prosper Masquelier, Matthieu Leboucher (directeur opérationnel) et Philippe Ginestet (actionnaire majoritaire et fondateur de Gifi) et dont les équipes sont basées à Paris et Montpellier, a opéré une bascule en 2016 sur la loterie en ligne via son application Bravoloto.

Reposant sur la publicité et les partenariats de marques, cette application se démarque de ses concurrents par la possibilité de gagner non seulement des cadeaux et des bons de réduction mais aussi de l'argent. Sans aucune mise de fonds, juste l'obligation de regarder une publicité. Au total, 4,5 millions de vidéo publicités sont diffusées chaque jour.

Avec ses trois paliers - 2 tirages dans la journée, un tirage le soir à 100 000 € et un méga jackpot trois fois par semaine - l'application a séduit plus de 9,5 millions d'utilisateurs en France (1 million en Europe). Des chiffres en augmentation de 20 % depuis l'annonce du confinement, soit une moyenne de 250 000 joueurs quotidiens.

Le Robin des bois du jeu

Près de 4 millions de grilles sont ainsi jouées chaque jour par des utilisateurs passant en moyenne 25 minutes sur l'application. Mais pour participer aux tirages des jackpots, il faut avoir au préalable fait plusieurs grilles.

La persévérance peut rapporter gros. Fin 2019, une joueuse originaire du Mans a remporté la somme de 500 000 € après avoir joué durant dix mois à raison de 20 minutes par jour. En mars dernier, ce sont 300 gagnants qui ont remporté entre 10 et 10 000 €. Au total, 1,2 M€ ont été offerts à des gagnants en 2019.

« Bravoloto essaie d'offrir aux joueurs une expérience qui soit différente et à la fois complémentaire de ce qui peut être proposé ailleurs. Je suis très fier de pouvoir divertir les utilisateurs, les faire rêver, leur donner de l'adrénaline et permettre à ceux qui ont peu de moyens de gagner de l'argent issu de partenariats avec des multinationales. J'ai parfois l'impression d'être Robin des bois », s'amuse, plutôt sérieusement, l'éditeur d'application de jeux, descendant direct de la famille Partouche...

Depuis la création de Bravoloto, le jackpot est partagé tous les mercredis avec une association caritative. Dans cette logique, Marketluck a choisi d'apporter sa contribution dans la lutte contre le Covid-19 en dédiant 10 % de ses espaces publicitaires pour faire, en lien avec le ministère, la prévention des gestes barrières.

Dans le Top 5 des éditeurs français

Basé sur le même concept que Bravoloto, l'application Bravospeed, lancée en mars, répond aux demandes des joueurs qui souhaitaient des tirages plus réguliers. Un tirage est ainsi organisé toutes les 3 minutes avec des gains allant jusqu'à 5 M€.

Alors que 60 % des utilisateurs de Bravoloto sont des millenials (18-35 ans), Marketluck cible cette fois le grand public au sens large. L'application a déjà capté 1 million d'utilisateurs et la diffusion du spot tv devrait encore accélérer la progression.

« Nous sommes en rupture totale avec nos précédentes publicités. Auparavant nous cherchions une forme de buzz avec des contenus misant sur l'humour et diffusés sur les réseaux. Avec le spot TV, nous sommes sur un format simple, court, efficace, plus familial, diffusé aux heures de grande audience », résume Prosper Masquelier, boosté par son intégration, en 2020, dans le top 5 des éditeurs français d'application de jeux en ligne (source App Annie).

Alors que ses applications sont disponibles dans 7 pays (France, Allemagne, Espagne, Royaume Uni, Suisse, Belgique Autriche), le groupe a été brusquement freiné dans ses velléités de développement outre-Atlantique.

Mais d'autres projets sont en cours, comme le développement d'un département SAV marketing à Montpellier. Le site héraultais, dédié à la partie créatrice, accueille actuellement 30 % des effectifs du groupe (20 salariés).

Pour rappel, Marketluck a fini l'année 2019 avec un volume d'affaires de 20 M€ et une marge brute de 4,2 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :