Comment des sous-traitants du biterrois entament leur 2e mue industrielle

 |  | 1217 mots
Lecture 6 min.
Mathieu Dossat, et P-dg de Delta Automatisme et président du cluster industriel ITS Fusion, à Béziers.
Mathieu Dossat, et P-dg de Delta Automatisme et président du cluster industriel ITS Fusion, à Béziers. (Crédits : DR)
Dix entreprises de la supply-chain industrielle du pétrole, situées sur le territoire biterrois autour de l’industriel Cameron (groupe Schlumberger), doivent entamer une nouvelle mue… Alors qu’elles s’étaient déjà regroupées au sein d’un cluster de proximité pour amorcer leur diversification dans l’aéronautique, secteur aujourd’hui mis à mal par la crise sanitaire, elles accélèrent pour prendre un nouveau virage. Entretien avec Mathieu Dossat, président du cluster ITS Fusion.

C'est une histoire de dépendance. Ou plutôt de quête d'indépendance... Sur le territoire biterrois, dix entreprises* initialement sous-traitantes de l'industrie du pétrole - et en particulier de l'industriel Cameron (aujourd'hui groupe Schlumberger) - se sont regroupées en 2011 au sein d'un petit cluster baptisé ITS Fusion pour envisager un avenir meilleur. Pour éviter de subir les crises cycliques du secteur, elles voulaient sortir de cette dépendance et se diversifier vers l'aéronautique. Mais depuis, la crise Covid est passée par là, mettant à mal le secteur aéronautique.

Quels sont les savoir-faire des entreprises d'ITS Fusion ?

Mathieu Dossat, président du cluster ITS Fusion et P-dg de Delta Automatisme : « Ils sont complémentaires et permettent la réalisation de projets clé en main (machines spéciales, outillages, sous-ensembles...), de la conception à l'installation sur site : étude et construction machines, automatisme et électricité industrielle, mécano-soudure et découpe, hydraulique industrielle, mécanique de précision et usinage, traitement de surfaces, et chauffage, ventilation, climatisation pour l'industrie. Les 10 entreprises emploient 350 salariés et leur chiffre d'affaires cumulés est de plus de 60 M€. »

Y a-t-il de la casse aujourd'hui parmi les entreprises du cluster ITS Fusion ?

M. D. : « Oui... Le confinement pour des sous-traitants, c'est dramatique car on a des difficultés d'approvisionnement, d'expédition, on a des chantiers fermés, des reports ou des annulations de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :