Pourquoi Bastide Médical quitte le compartiment B de la Bourse de Paris

 |  | 493 mots
Lecture 2 min.
Le groupe gardois Bastide Médical annonce un chiffre d'affaires annuel de 382,7 M€ (+ 14 %).
Le groupe gardois Bastide Médical annonce un chiffre d'affaires annuel de 382,7 M€ (+ 14 %). (Crédits : Bastide Médical)
En froid avec son actionnaire Bpifrance, le groupe gardois profite de la présentation de résultats records (+ 14 % du chiffre d’affaires, à 382,7 M€) pour annoncer un virage stratégique : quitter le compartiment B de la Bourse de Paris pour rejoindre Euronext Growth.

Sur le plan financier, tous les voyants sont au vert chez Bastide Médical. Les résultats annuels publiés le 29 octobre décrivent un exercice record où le chiffre d'affaires de 382,7 M€ (+ 14 %) est soutenu par un résultat d'exploitation en hausse de + 15,3 %, avec une croissance record (+ 34,9 %) enregistrée lors de son 4e trimestre (avril à juin 2020), soit pendant le confinement du printemps.

"La démarche de croissance est soutenue sur une longue durée, en organique comme via la croissance externe", commente Vincent Bastide, le directeur général du groupe familial gardois (3 000 salariés).

Présent dans la vente d'équipements de protections individuels (masques, gants, charlottes...) et la prise en charge de patients en proie à des maladies chroniques à domicile (oxygénothérapie, diabète, cancer...), le groupe a su maintenir ses objectifs de croissance et de rentabilité malgré la pandémie.

"La force de notre société, c'est d'avoir fait le choix d'une prise en charge globale. L'activité à destination des patients chroniques repart quand le Covid s'en va... Et quand il ré-émerge, le groupe répond à un besoin de protection des particuliers et des professionnels, poursuit le dirigeant qui précise que le site Internet du groupe a réalisé jusqu'à 5 M€ de chiffre d'affaires mensuels contre 130 000 € d'ordinaire. Nous avons fait le choix d'opérer des campagnes de publicité télévisées, sur TF1 au printemps, afin de faire connaître notre offre. Nous avons repris cette opération lundi dernier. Elle a notamment pour but d'orienter les particuliers et professionnels libéraux vers nos succursales, nos franchisés et notre site Internet."

Guerre froide avec Bpifrance

Au-delà de ces bons chiffres, l'entreprise vient de faire le choix stratégique de quitter le compartiment B de la Bourse de Paris pour rejoindre Euronext Growth, dont le "fonctionnement simplifié est plus adapté à la taille et aux besoins actuels du groupe, tout en lui permettant de continuer à bénéficier de l'attrait des marchés financiers à un coût plus raisonnable".

Ce "déclassement" volontaire de Bastide Médical devrait lui permettre de réaliser des économies substantielles. Il s'inscrit par ailleurs dans un contexte de guerre froide entre la famille fondatrice et Bpifrance, actionnaire minoritaire du holding de contrôle de Bastide Médical.

Entré voilà moins de deux ans au capital de l'entreprise, la banque publique prévoyait d'y rester sept ans. Or, un désaccord est intervenu entre les deux parties.

Aujourd'hui Vincent Bastide n'hésite pas à parler de "fonds spéculatif sans vision stratégique à long terme" quand il évoque son partenaire.

"J'attendais autre chose de cet actionnaire, une vision plus impliquée alors même que notre stratégie a été couronnée de succès, les chiffres que nous publions en témoignent", poursuit Vincent Bastide pour qui le divorce semble consommé avec la banque publique.

Le marché a réagi à ces résultats par une hausse de 2,02 % du cours par rapport à la veille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :