Moteurs marins : les ambitions (électriques) de la nouvelle dirigeante de MIDIF

Le motoriste marin MIDIF change de main et affiche de nouvelles ambitions. L’entreprise héraultaise vient d’annoncer qu’elle avait été rachetée par la société Marine Services Solutions, détenue par Laurène Cerramon. Un rachat qui s’accompagne d’une véritable restructuration avec l’ambition de créer le leader français de la propulsion hors-bord électrique marine.

3 mn

A Frontignan, MIDIF est l’importateur et le distributeur exclusif en France des moteurs marins et industriels Mitsubishi, propose aussi des moteurs électriques dont les ventes ont explosé ces quatre dernières années.
A Frontignan, MIDIF est l’importateur et le distributeur exclusif en France des moteurs marins et industriels Mitsubishi, propose aussi des moteurs électriques dont les ventes ont explosé ces quatre dernières années. (Crédits : MIDIF)

Laurène Cerramon prend la barre de la société MIDIF, installée à Frontignan (Hérault). Un rachat orchestré via sa société de consulting Marine Services Solutions, basée à Balaruc-le-Vieux, également dans l'Hérault. La dirigeante avait envie de se lancer dans un nouveau défi entrepreneurial après avoir dirigé pendant quinze ans Searov Offshore, une société spécialisée dans l'inspection et les travaux sous-marins, principalement en Afrique de l'ouest.

Avec MIDIF, elle reste dans le domaine maritime, la société étant historiquement l'importateur et le distributeur exclusif en France des moteurs marins et industriels Mitsubishi, dont une gamme spécifique commercialisée sous le nom de MIDIF Diesel. Une exclusivité qui permet à MIDIF de travailler à l'équipement de navires professionnels.

Mais la particularité de la société est aussi d'adresser une large gamme de besoins, et c'est d'ailleurs ce qui a intéressé Laurène Cerramon. L'opération a été conclue en décembre 2021 mais MIDIF vient seulement de l'annoncer.

« La raison d'être de MIDIF a toujours été de trouver des solutions de motorisation pour ses clients et ceci grâce à une expérience et un savoir-faire dans la mécanique marine depuis les années 50, déclare Laurène Cerramon, qui a pris la direction de MIDIF. Or aujourd'hui, nous souhaitons diversifier nos activités et répondre à la demande croissante pour des moteurs électriques. »

25% des ventes pour les moteurs électriques

Car si MIDIF réalise toujours 46% de ses 3,44 millions d'euros de chiffre d'affaires avec la vente des moteurs et des pièces détachées Mitsubishi, l'entreprise constate un véritable engouement autour des moteurs électriques.

« La vente de moteurs électriques a explosé ces quatre dernières années, avec une croissance constante de plus de 60% chaque année, hors période Covid, détaille à ce sujet Laurène Cerramon. Elle représente désormais 25% de nos ventes et nous attendons un doublement des commandes en 2022. Ces résultats sont en partie dûs au développement de la vente en ligne qui nous permet de répondre à la demande directe des particuliers. »

MIDIF propose une gamme électrique pour la plaisance ou encore la pêche de loisir, avec des moteurs hors-bord des marques Haswing et Epropulsion. Et la dirigeante mise désormais sur un nouveau moteur hybride de chez Epropulsion, le moteur H100.

« Ce nouveau moteur hybride, d'une puissance de 100 kwH, permet de répondre à des besoins professionnels comme l'équipement des bacs de transport de personnes, le tourisme, le sauvetage en mer ou encore la pêche, poursuit Laurène Cerrramon. C'est encore une nouvelle branche d'activité pour MIDIF. »

Muscler la distribution

Pour suivre l'évolution des besoins pour les moteurs maritimes, la nouvelle dirigeante de MIDIF a aussi voulu restructurer le réseau de distribution, notamment sur sur la côte atlantique et en Manche, mais aussi autour des grands lacs et des fleuves, où les réglementations limitent désormais l'usage des moteurs thermiques.

« La particularité de MIDIF est de proposer une gamme large depuis des moteurs électriques de moins d'1 CV jusqu'à des puissances de plus de 2.600 CV pour les moteurs diesel Mitsubishi à destination des navires professionnels, donc nous devons être partout », abonde Gildas Neaud, déjà présent dans l'ancienne équipe dirigeante de MIDIF et qui prend aujourd'hui la tête de la direction commerciale de la société.

En plus de la nomination de Gildas Neaud, Laurène Cerramon a conservé les six personnes constituant l'équipe historique de MIDIF. Elle cherche désormais à enrichir son équipe avec un nouveau motoriste, spécialiste de l'installation des moteurs thermique et un commercial de terrain.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.