Prado Concorde, un nouveau parc urbain à l’entrée de Castelnau-le-Lez

 |   |  363  mots
Le projet immobilier Prado Concorde transformera l'entrée de ville de Castelnau-le-Lez en 2019.
Le projet immobilier Prado Concorde transformera l'entrée de ville de Castelnau-le-Lez en 2019. (Crédits : Helenis)
L’entrée de ville de Castelnau-le-Lez (34) amorce sa mutation via une opération immobilière d’envergure, baptisée Prado Concorde. Validée par le conseil municipal le 21 septembre 2015, elle porte sur un ensemble livrable en 2019.

Le site était en devenir, avec l'ambition de requalifier cette entrée de ville de Castelnau-le-Lez (34) par la place Charles de Gaulle. Ce sera chose faite en 2019, avec l'émergence d'un ensemble immobilier de 28 000 m2 de surfaces de plancher, serti par un parc urbain et d'une vallée paysagère rejoignant les rives du Lez.

L'opération immobilière, baptisée « Prado Concorde », a été validée par le conseil municipal de la ville le 21 septembre 2015.

Les aménagements du site de l'ancienne gendarmerie, rachetée par la Ville en 2009, ont fait l'objet d'une consultation fin 2014, remportée par l'équipe Hélénis-Opalia et les agences d'architecture Valode & Pistre (Paris), Antoine Garcia-Diaz et Tourre-Sanchis (Montpellier).

Le projet municipal exigeait une priorité au logement, avec une large typologie : sur les 20 000 m2 de surfaces réservées aux logements, le programme offrira donc 95 de logements sociaux (30 %), 76 en primo-accession (20 %), 80 en logements libres (30 %), et 77 logements en résidence séniors.

Par ailleurs, le Prado Concorde comptera 8 000 m2 d'activités, parmi lesquels 860 m2 de commerce, 1 530 m2 de bureaux, 4 500 m2 pour le campus de l'ESMA (École supérieure des métiers artistiques) dont 3 000 m2 d'hébergement pour les étudiants, 1 000 m2 pour l'école privée Montessori (déjà à Castelnau-le-Lez mais dans des locaux trop petits), et 100 m2 pour le poste de police municipale.

3,4 M€ d'équipements publics

Le projet propose une « entrée nature », avec l'aménagement d'un parc urbain et d'une vallée paysagère rejoignant les rives du Lez.

La place Charles de Gaulle sera réaménagée, arborée et remodelé pour les piétons, avec un stationnement réorganisé, le parking du tramway déplacé et le nombre de places publiques augmenté.

Le programme d'équipements publics inhérent à cette opération a été estimé à 3,4 M€. Le financement de ces travaux, notamment les équipements publics, donneront lieu à un projet urbain partenarial (PUP), et la convention de PUP fera l'objet d'une délibération du Conseil métropolitain, compétent en la matière.

Le dépôt de permis de construire sera déposé en décembre 2015. Les travaux devraient démarrer en 2017 pour une livraison de l'opération au 2e trimestre 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :