Creatimmo célèbre ses 30 ans au cœur de son programme-phare Les Corollys

 |   |  676  mots
(Crédits : Guilhem Canal)
Créatimmo, fondé et dirigé par Jean-François Louis, a fêté ses 30 ans le 11 janvier. Environ 250 personnes étaient présentes aux Corollys, l’immeuble de bureaux en phase de livraison réalisé par le promoteur montpelliérain et qui offrira quelque 5 300 m2 de bureaux sur le Parc d'activités de l'Aéroport, à Pérols.

L'immeuble Les Corollys, situé à l'entrée du Parc d'activités de l'Aéaroport à Pérols (34), n'est pas tout à fait terminé. Il le sera en avril prochain. C'est pourtant là, au cœur de cette opération emblématique, que son promoteur Créatimmo, spécialisé dans l'immobilier d'entreprise, a tenu à célébrer l'anniversaire de ses 30 ans d'existence (150 bâtiments construits, 130 000 m2 sur Montpellier et la métropole) le 11 janvier. Quelque 250 invités avaient répondu présents.

Comme le fait remarquer Jean-François Louis, fondateur et président de Créatimmo, « les Corollys, c'est cinq ans de projet ». Un dossier compliqué donc, avec de nombreuses contraintes à surmonter pour au final, sortir un bâtiment emblématique d'entrée de zone, conforme au cahier des charges de la SA3M.

« Le pari est réussi, se félicite Jean-François Louis.

À ce jour, il reste 5 lots, soit 1 400 m2, à commercialiser. Le reste est déjà réparti entre le cabinet d'expertise-comptable Albouy (déjà installé), Soper (énergies renouvelables) qui arrivera courant janvier, la Mutac (assurances-obsèques) qui y installera son siège à compter de la fin février, Disko (agence digitale) et le Groupe Vega (enduits de façade).

Patio végétalisé et passerelles

Dessiné par Yves Simon, du cabinet ZUO Architecture Montpellier (Zestful Urban Office, ex-DGLA), l'immeuble en R+5 présente une architecture elliptique et est composé de trois plateaux de 1 000 m2 (divisibles en quatre), ainsi que deux plateaux plus petits aux 4e et 5e étages, prolongés de terrasses. Soit 5 300 m2 de bureaux. Un grand patio central végétalisé permet de faire entrer la lumière naturelle dans tous les bureaux et des passerelles suspendues privatisables font le lien entre les différents plateaux. Les façades vitrées sont habillées d'ailettes verticales en aluminium irisé faisant office de brise-soleil.

L'immeuble est doté d'un parking de 156 places couvertes sur deux niveaux, Jean-François Louis soulignant qu'il avait « choisi de remplacer un niveau de bureaux par un niveau de parking ».

Le programme immobilier a reçu la certification BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method) de niveau Good, « soit 30 % de plus que les performances de la RT2012 », précise Jean-François Louis. L'opération a été récompensée par la Fédération de la promotion immobilière qui a remis à Créatimmo la Pyramide d'argent 2017 de l'immobilier d'entreprise.

« La même reconnaissance des élus »

L'opération (12 M€) s'inscrit en plein cœur du projet de renouvellement urbain Ode à la Mer, porté par la Métropole de Montpellier sur les communes de Lattes et Pérols, à proximité immédiate des axes majeurs de transport (autoroute A9, aéroport de Montpellier, ligne 3 du tramway et future gare LGV Montpellier Sud de France).

« Les Corollys, c'est une belle pépite ! », note Christophe Pérez, directeur général de la SERM-SA3M, qui rappelle que le secteur, qui affichera une mixité fonctionnelle et sociale, recevra plus de 20 000 habitants d'ici trente ans.

De son côté, Jean-Pierre Rico, le maire de Pérols et vice-président de la Métropole de Montpellier, félicite Créatimmo pour « avoir respecté les plans », rappelant que l'opération Shopping Promenade Ode à la Mer, piloté par le Groupe Frey, a obtenu le permis de construire en octobre dernier.

« Quand on construit il faut avoir une notion de développement économique, déclare Chantal Marion, vice-présidente de la Métropole de Montpellier déléguée au développement économique et l'urbanisme. L'écosystème montpelliérain est à l'écoute des entreprises... Ce bâtiment éclairé que l'on voit de loin reflète cette dynamique montpelliéraine. »

« Les promoteurs indépendants s'engagent personnellement et financièrement, conclut Jean-François Louis. L'avenir de Créatimmo est directement lié à la confiance et à l'adaptation des marchés aux PME locales. Il faut que nous ayons la possibilité d'exercer notre activité à notre échelle économique. Il est impératif que les acteurs locaux performants jouissent de la même reconnaissance de la part des partenaires publics et des élus que les grandes entreprises nationales. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :