Le promoteur immobilier Haussmann s’implante à Toulouse et Marseille

 |   |  352  mots
L'opération immobilière Castilhon, dans le quartier Jean-Jaurès à Toulouse, est le premier projet développé par le promoteur montpelliérain Haussmann dans la ville rose.
L'opération immobilière Castilhon, dans le quartier Jean-Jaurès à Toulouse, est le premier projet développé par le promoteur montpelliérain Haussmann dans la ville rose. (Crédits : Haussmann)
Avec une agence ouverte il y a un an et une 1ère opération immobilière lancée en janvier à Toulouse, le promoteur immobilier montpelliérain Haussmann concrétise son déploiement hors de la capitale languedocienne. Prochaine étape : Marseille, où un bureau a été ouvert en janvier.

Le promoteur immobilier montpelliérain Haussmann, spécialisé dans la réhabilitation de patrimoine ancien en centre-ville, est allé moins vite que prévu dans le déploiement de son modèle en dehors de Montpellier, où il est né.

Mais aujourd'hui, c'est fait. S'il a finalement renoncé à ouvrir une agence à Paris, un bureau a été ouvert en 2017 à Toulouse - où le promoteur vient de lancer commercialement sa première opération immobilière - et un second à Marseille en janvier 2018.

« Nous avons passé trois ans à construire et structurer notre modèle, et nous atteignons en 2018 l'objectif de 200 logements que nous souhaitions initialement, explique Adrien Rambier, fondateur et dirigeant de Haussmann (8 salariés). Nous nous concentrons maintenant sur l'implantation de la marque à l'extérieur en privilégiant des métropoles à moins de deux heures de notre back-office, 80 % de l'opérationnel étant géré depuis Montpellier. Nous sommes sur une stratégie de développement légère, notre objectif à court terme n'est plus d'augmenter notre volume mais de le diluer et de consolider le groupe ».

200 lots en chantier en 2018

L'opération Castilhon, réhabilitation d'un immeuble en 25 logements dans le quartier Jean-Jaurès de Toulouse, devrait être livrée en 2020. Trois autres lancements commerciaux seront effectués au cours du 1er semestre 2018 à Montpellier, pour des livraisons en 2019 et 2020 : Confidence dans le quartier Boutonnet (10 logements), Carrousel sur la place de la Comédie (13 logements) et Confluence sur la place Saint-Denis (19 logements).

En 2018, quatre réalisations seront livrées à Montpellier, soit une soixantaine de logements : Renaissance sur le boulevard du Jeu de Paume, Mirabeau au Peyrou, Cézanne à Boutonnet et Monceau rue Maguelone.

Au total, le promoteur aura 200 lots en chantier en 2018, et prévoit de réaliser un chiffre d'affaires de 30 M€ (10 M€ en 2016, 20 M€ en 2017).

« Nous continuons de vendre à 60 % à des propriétaires occupants, ce qui démontre la pertinence de notre stratégie commerciale », conclut Adrien Rambier.

Le dirigeant espère démarrer une première opération immobilière sur la métropole d'Aix-Marseille fin 2018. Il dit « avoir des pistes » mais préfère rester discret tant qu'elles n'ont pas abouti.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :