Global Exploitation livrera 9 résidences étudiantes en France d’ici à 2021

Global Exploitation, la branche logements étudiants du groupe montpelliérain Grand M Groupe, connue pour sa marque Suitétudes, confirme sa place dans le Top 5 sur le marché des résidences étudiantes. Elle prévoit d’augmenter de 15 % son chiffre d’affaires 2019 et de livrer 9 résidences en France d'ici à 2021.
Cécile Chaigneau

3 mn

La résidence étudiante Côté Rambla, dans le quartier des Grisettes, à Montpellier.
La résidence étudiante Côté Rambla, dans le quartier des Grisettes, à Montpellier. (Crédits : DR)

Global Exploitation, filiale et branche logement étudiant du groupe montpelliéraine Grand M Groupe (où figurent également le promoteur Océanis et le spécialiste de la résidence hôtelière Appart'City), est gestionnaire depuis 2004 de résidences services pour étudiants et jeunes actifs, essentiellement sous la marque Suitétudes.

A ce jour, son patrimoine compte 41 résidences pour 4 000 logements en France, principalement dans les grandes villes universitaires, dont 5 résidences à Montpellier, une à Toulouse, une à Béziers, deux à Nîmes, deux à Avignon, une à Marseille, ou encore Bordeaux, La Rochelle, Nantes, Rennes, Lille, Lyon, Grenoble, et bien sûr l'Ile-de-France.

Selon Jérôme Coste, directeur général de Global Exploitation, le marché du logement étudiant, qui bénéficie de dispositifs de défiscalisation, est encore très porteur.

"On fait encore face à un déficit de logements étudiants en France, notamment du fait d'une forte démocratisation des études supérieures et du baby-boom des années 2000 qui génère l'arrivée de nombreux jeunes dans les études supérieures, explique-t-il. Le marché est tenu par deux gros acteurs principaux, le groupe Réside Études et Nexity Studea, et nous, nous dans le top 5... En Occitanie, nous connaissons un remplissage de 90 à 92 %, ce qui est particulièrement élevé."

Des services et des coûts

Global Exploitation, qui annonce employer 80 collaborateurs et jusqu'à 140 l'été, prévoit d'augmenter son chiffre d'affaires de 15 % en 2019, montant ainsi à 25 M€.

"Cette année, nous avons ouvert 4 résidences, à Grenoble, Lyon - avec l'Académie de basket de Tony Parker -, Orly et Tours, mais nous avons aussi procédé à la reprise de 4 résidences, dont une à Montpellier depuis du 1er juin dernier, dans le quartier des Grisettes, précise Jérôme Coste. En 2020, 5 résidences seront livrées, et 4 en 2021."

Les nouvelles résidences sont désormais dotées de moult services, comme des salles de fitness, des espaces de coworking ou des parkings sécurisés. Des services qui ont un coût.

"A Toulouse, un studio de 20 m2 coûte 530 €/mois tout compris, annonce Jérôme Coste. A Montpellier, cela dépend du secteur : on va de 480 € au nord-ouest à 560 € face à la mairie, ou 530 € aux Grisettes."

Dans le classement des villes selon le coût de la vie étudiante, que vient de publier l'UNEF (Union nationale des étudiants de France), Montpellier, qui accueillera 70 000 étudiants sur l'année 2019-2020, est en 15e position derrière Paris, Nice, Bordeaux, Aix-en-Provence, Lyon ou Marseille (mais devant Toulouse en 18e place) : "A Montpellier, le prix des loyers est élevé et continue d'augmenter chaque année avec une inflation de 1,88 % à la rentrée 2019, pour un loyer moyen de 488 €. Cette inflation des loyers dans une ville universitaire aussi importante menace l'accès au logement pour les étudiants", écrit l'UNEF.

En quête d'un emplacement à Paris

Global Exploitation développe et exploite également une résidence dédiée aux chercheurs, à Champs-sur-Marne (77).

Quant à son projet de diversification, avec un concept "d'auberge de jeunesse nouvelle génération" baptisé Hostel, il manque encore de maturité, selon Jérôme Coste : "Un seul investisseur est possible, donc il s'agit obligatoirement d'un institutionnel. Nous avons plein d'idées et nous avons trouvé l'investisseur mais nous cherchons encore où développer le premier projet. Il faut que ce soit dans le centre de Paris et bien placé, mais le marché immobilier est tendu... Par ailleurs, nous sommes en discussion pour un projet de coliving-coworking à destination des étudiants et jeunes actifs sur le plateau de Saclay".

Cécile Chaigneau

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.