Logements : « Il faut que l’UE mette en œuvre une politique de l’offre mais aussi de soutien à la demande »

 |   |  739  mots
Le président de Build Europe, Marc Pigeon (président de Roxim à Montpellier) lance un appel à l'Union européenne pour travailler sur le logement abordable.
Le président de Build Europe, Marc Pigeon (président de Roxim à Montpellier) lance un appel à l'Union européenne pour travailler sur le logement abordable. (Crédits : Roxim)
Investir les petites villes et villes moyennes pour réindustrialiser et construire des logements, soutenir l’offre mais aussi la demande ou recourir aux financements privés pour développer l’offre locative sociale en complément des opérateurs publics. Build Europe (via son président, le Montpelliérain Marc Pigeon) monte au créneau pour faire des propositions en matière d’aménagement du territoire post-Covid.

En ce début d'été, Build Europe, association professionnelle européenne représentant les aménageurs, développeurs et les constructeurs de logements, a pris le temps d'observer et réagit à la crise du Covid-19.

Son président, le promoteur immobilier montpelliérain Marc Pigeon (Roxim), présente, le 9 juillet, sa vision stratégique, « une feuille de route visant à aider les décideurs européens à mettre en place les conditions appropriées permettant de développer une offre de logements abordables pour les ménages que la crise a durement touchés ».

« Les réflexions de Build Europe avaient anticipé l'épidémie !, assure-t-il depuis son bureau montpelliérain en faisant référence au manifeste rédigé par Build Europe en avril 2020, intitulé "Le logement : un défi européen - Une nouvelle stratégie", porteur d'une ligne politique nouvelle au travers de propositions concrètes. L'épidémie...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2020 à 19:21 :
Les promoteurs cherchent à faire de la promotion et du business.
Seul l'argent les intéresse. Ce qu'ils veulent, c'est acquérir des terrains pas cher, densifier un maximum avec des produits de qualité médiocre et faire un maximum de profit. L'environnement, la qualité de vie...ils s'en "TAPENT".
Réponse de le 10/07/2020 à 15:20 :
Surtout, faites toujours venir des huissiers pour faire l'état des lieux de votre habitation quand des travaux ont lieu près de chez vous. En plein centre urbain, les promoteurs n'hésitent pas à utiliser des outils massifs faisant bouger les structures avoisinantes. Sans état des lieux, impossible de vous faire rembourser les réparations des dégâts occasionnés.
a écrit le 09/07/2020 à 19:04 :
La question est de savoir quelle est la population que l'on veut loger? Quelle est la vision que l'on se fait du futur? Et, quel type de construction pour éviter l'occupation permanente des sols en réponse a notre lutte contre le changement climatique?
a écrit le 09/07/2020 à 18:06 :
Non, définitivement non, c'est la finance qui parasite toute l'économie de l'immobilier générant aberrations sur aberrations que je ne vais pas répéter sans arrêt. Sans chute des prix et loyers de 50% la spéculation immobilière et ses associés n'ont qu'une chose à faire: se taire.

600000 euros pour 56 m2 les gars à Paris, chez moi pour cette somme là vous vous payez un château mais par contre il faut mettre quand même un minimum de 150000 euros, à savoir un million de francs, je sais vous détestez quand on compare avec le franc parce que là aussi avant 2000 pour un million de franc on se payait une très belle maison mais seulement une maison décente actuellement.

Or les salaires eux n'ont pas décuplé, pire ils ont stagné, et partout ailleurs tout a également augmenté, réveillez vous tous, à force de vous raconter des histoires vous vous en êtes totalement auto-persuadés.

J'ai vu que dans une commune désertée ils ont baissé tous les prix des maisons et loyers de 50% et ô quelle surprise, ben les gens y reviennent.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :