Le Pôle Action Média ouvre une pépinière d’entreprises au Soler

 |   |  432  mots
(Crédits : Studio L'Idem)
C’est en juin que la pépinière d’entreprises créée par le Pôle Action Média ouvrira ses portes au Soler (66). L'opération, qui aura vocation à accueillir des porteurs de projets dans les industries créatives, enregistre déjà l'arrivée du studio belge Digital Graphics.

Le Pôle Action Média (PAM) se définit comme un cluster des industries créatives et numériques. Plate-forme « son et image » installée au Soler (66), au sein de l'Idem (école supérieure d'audiovisuel, de communication visuelle et de cinéma d'animation), le PAM regroupe aujourd'hui une trentaine d'entreprises installées dans les Pyrénées-Orientales et ailleurs en Languedoc-Roussillon, ainsi qu'en Catalogne (producteurs, distributeurs, techniciens, doublage d'animation, effets spéciaux, informaticiens, exploitants de salle, concepteurs, publicitaires, diffusion audiovisuelle, édition musicale, applications mobiles, etc.).

Au mois de juin, le PAM inaugurera sa pépinière d'entreprises. Le bâtiment, l'ancienne Poste en plein cœur du Soler, vient d'être livré et offre 450 m2 pour accueillir de nouveaux projets.

« La vocation du Pôle Action Média est de dynamiser la filière son et image et d'en faire un acteur de développement du territoire, déclare Pierre Roca, le président du PAM. Le projet de créer une pépinière d'entreprises faisait partie du projet initial. Nous pourrons y accueillir 3 à 4 projets en incubateur, 4 à 5 en pépinière, avec des espaces communs partagés. Le rez-de chaussée sera consacré aux créateurs, et le 1er étage à de l'immobilier d'entreprise. »

L'Agglomération de Perpignan et la Ville du Soler ont participé financièrement à l'opération.

Une première installation

La pépinière sera gérée par le PAM au travers d'une convention tripartite. Les porteurs de projet du secteur des industries créatives et numériques, intéressés pour s'y installer, devront déposer un dossier qui sera examiné en commission.

« Des entrepreneurs ont déjà déposé des dossiers, précise Pierre Roca. Notamment après le "Start-up Week-End" organisé à Perpignan en début d'année. Aurélie Guillou, qui crée l'application mobile OK Plaisir (« 1ère application mobile pour explorer à deux et comprendre les dessous du plaisir féminin », explique son site internet - NDLR) attend les retours de sa version bêta pour voir si elle se lance dans la création de son entreprise... Et d'autres jeunes entrepreneurs, dans l'audiovisuel ou le jeu vidéo mobile par exemple, se sont manifestés auprès de nous. Une 1ère commission se tiendra en juin. »

Le studio belge Digital Graphics, acteur majeur de l'animation et des effets spéciaux, plusieurs fois nominé aux Césars et aux Oscar (en 2014 pour le film d'animation Ernest et Célestine, par exemple), a déjà mis un pied à l'étage immobilier d'entreprise, avec trois salariés, une dizaine d'ici un an si tout va bien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :