SDTech crée sa filiale SDTech Nano à Alès

 |   |  369  mots
L’entreprise alésienne, spécialisée dans les poudres fines et ultrafines, investit 5 M€ sur le territoire pour installer sa nouvelle filiale SDTech Nano. Par ailleurs, elle devient distributeur exclusif du leader mondial des équipements de granulation, l'Allemand Glatt.

SDTech, le spécialiste alésien de la micronisation, de l'analyse et du traitement à façon des poudres fines et ultrafines, franchit un nouveau cap de croissance. La maison-mère devient SDTech Micro, auxquelles s'ajoutent deux filiales, SDTech Equipement, dédiée à la vente d'équipements, et SDTech Nano, dédiée aux nanopoudres et nanotechnologies.

« Nous proposons le même type de prestations que SDTech Micro, précise Jalil Benabdillah, fondateur de SDTech, par ailleurs vice-président de l'Agglomération d'Alès en charge du développement économique, et président de l'association régionale LeadeR LR. L'intérêt, c'est qu'on a le savoir-faire, l'expertise et la connaissance du marché. »

L'entreprise, qui avait pour projet initial de construire son usine à Alès, a changé ses plans et occupera finalement un bâtiment sur la zone industrielle PIST sur la ville.

« C'est une opportunité qui va nous permettre d'aller plus vite, se réjouit Jalil Benabdillah. Nous allons démarrer rapidement l'aménagement de ce bâtiment, qui sera donc opérationnel au 2e semestre 2016. »

L'investissement global de ce projet devrait se situer entre 4 et 5 M€, et l'entreprise prévoit de recruter une dizaine de collaborateurs, ingénieurs et techniciens supérieurs, d'ici la fin 2016. Un effectif qui pourrait atteindre la cinquantaine à horizon de cinq ans.

Représentant exclusif de Glatt

Par ailleurs, dès la semaine prochaine, SDTech Equipement signera un contrat d'exclusivité avec Glatt, fabricant allemand, leader mondial dans les équipements de granulation et formulation de poudres.

« Nous sommes partenaires depuis longtemps, et nous serons désormais leur représentant exclusif en France, ce qui devrait générer un chiffre d'affaires supplémentaires de 2 à 4 M€ par an, déclare Jalil Benabdillah. Nous recruterons deux personnes à cet effet. »

Dans les cartons de l'entreprise, figure également la création d'une autre filiale, SDTech Pharma (prestations pour l'industrie pharmaceutique).

« Nous souhaitons créer cette filiale à Montpellier où l'écosystème économique est favorable à cette activité, annonce d'ores et déjà le dirigeant. Le projet démarrera quand nous aurons installé SDTech Nano, pour être opérationnel en 2017. »

En 2014, SDTech Micro a réalisé un chiffre d'affaires de 2 M€ et affiche un objectif de croissance de 25 % sur 2015, soit 2,5 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :