Grande région : l'UIMM unifiée veut se faire entendre

L'assemblée générale constitutive du 26 novembre, tenue à Baillargues (34), a acté l'unification de l'Union des industries métallurgiques (UIMM) en Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées. Le nouvel ensemble, qui rassemble 816 entreprises, sera présidé par Luc Martin, président de l'UIMM Méditerranée Ouest jusqu'ici.
De gauche à droite : P. Patitucci (UIMM Gard-Lozère), J. Luminet (vice-président national UIMM), L. Martin (UIMM Méditerranée-Ouest) et B. Bergoeand (UIMM Midi-Pyrénées)
De gauche à droite : P. Patitucci (UIMM Gard-Lozère), J. Luminet (vice-président national UIMM), L. Martin (UIMM Méditerranée-Ouest) et B. Bergoeand (UIMM Midi-Pyrénées) (Crédits : Edouard Hannoteaux)

L'UIMM Midi-Pyrénées et l'UIMM Languedoc-Roussillon ne font plus qu'une après l'organisation d'une assemblée générale constitutive, le 26 novembre à Baillargues (34), au siège de la seconde. La nouvelle entité, qui opèrera depuis Toulouse, sera pilotée par Luc Martin (UIMM Méditerranée Ouest), élu nouveau président, et par Bruno Bergoend (UIMM Midi-Pyrénées), nouveau vice-président.

Au 1er rang pour la balance commerciale

L'UIMM Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées (nom provisoire) rassemble 816 entreprises (91 520 salariés) dans le secteur de la métallurgie. Elle s'appuie sur quatre chambres syndicales territoriales, qui représentent les 13 départements de la nouvelle région : UIMM Adour Pyrénées (65), UIMM Midi-Pyrénées (09, 12, 31, 32, 46, 81, 82), UIMM Gard-Lozère, et UIMM Méditerranée Ouest (11, 34, 66).

Le nouvel ensemble se classe au 6e rang des régions françaises pour le nombre d'emplois et la création de valeur ajoutée dans l'industrie, au 5e rang pour le nombre d'établissements, au 3e rang (hors Île-de-France) pour les dépenses en R&D, et au 1er rang pour la balance commerciale. Sur la période 2008-2014, il affiche notamment un solde positif de 4 086 créations d'emplois.

Message au futur Conseil régional

Cette unification fournit certes à l'UIMM l'occasion de se compter, mais lui permet surtout d'interpeler le futur exécutif régional. S'estimant parfois oubliée en raison de "la bonne gestion de [ses] finances", l'union se positionne comme interlocuteur de la nouvelle région, et veut être force de proposition.

"Avec cette union, nous faisons un bond sur le positionnement industriel, commente Luc Martin. Nous voulons être les porte-parole de l'économie privée auprès des élus. Ceux-ci doivent mieux prendre en compte nos demandes pour créer des synergies et générer de la vraie valeur ajoutée sur le territoire, à travers la formation, l'accompagnement à l'innovation et à l'investissement. Il nous faut garder notre leadership."

L'enjeu de la "vraie formation"

Les synergies évoquées concernent par exemple l'inclusion des PMI languedociennes dans la supply chain de l'aéronautique et du spatial, comme l'a fait très récemment PVSI pour la filière du démantèlement dans le Gard rhodanien. Plus globalement, l'UIMM vient de se doter d'une feuille de route, dont les préconisations ont été soumises aux candidats aux élections régionales.

"Nous avons défini quatre axes prioritaires que sont l'orientation, afin que les élèves et les apprentis soient d'abord dirigés vers des filières jouissant de débouchés; la formation, car il nous faut une visibilité sur les métiers dont nous aurons besoin à l'avenir; l'innovation, car Midi-Pyrénées dispose de centres performants tels qu'Aerospace Valley ou l'IRT; et la survie des entreprises, car les élus ne devront pas les assommer de coûts et ne pas les oublier dans leurs plans d'investissement", énumère Bruno Bergoend.

L'UIMM rappelle notamment qu'elle dispose, sur le plan de la formation, de trois CFAI dans la grande région (soit 2 200 apprentis), et d'une offre de 15 000 formations.

"Il ne faut plus financer les canards boiteux, insiste Jean Luminet, président d'honneur de l'UIMM Midi-Pyrénées et vice-président national de l'UIMM. L'objectif, c'est l'emploi. Il faut financer en priorité les formations qui permettent d'en créer, et d'avoir un retour sur investissement."

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.