Cameron a présenté son plan de sauvegarde

 |   |  471  mots
Cameron fabrique, à Béziers, des valves et tubes de forage pour l'industrie du pétrole
Cameron fabrique, à Béziers, des valves et tubes de forage pour l'industrie du pétrole (Crédits : Cameron)
Les modalités du plan de sauvegarde de l’emploi de Cameron (sous-traitant pour l'industrie du pétrole) ont été présentées à la Direccte Occitanie, le 25 octobre. Quelque 249 postes sur 776 sont menacés. Les syndicats ont toutefois obtenu une priorité de réembauche sous cinq ans.

Le 6 juillet dernier, la direction de Cameron Béziers (34) avait annoncé un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) de 249 suppressions de postes sur les 776 que compte l'entreprise.

Spécialisée dans la fabrication de valves et tubes de forage pour l'industrie du pétrole, et rachetée en avril 2016 par Schlumberger, l'entreprise évoque une réduction des activités d'exploration pétrolière dans le monde, notamment du fait de la chute de la consommation de pétrole et de la baisse des cours de l'or noir.

Le 17 août, les syndicats avaient proposé une réduction du temps de travail à 32 heures « pour tenter de diminuer le nombre de suppressions de postes », proposition refusée par la direction au motif d'une trop grande incertitude sur la reprise de l'activité pétrolière.

Désaccords

La procédure prévoit que les modalités du PSE soient communiquées à la Direccte Occitanie (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi) ce mardi 25 octobre, après plus de trois mois de négociations.

« Les accords sur les mesures d'accompagnement ont été signés le 14 octobre par FO (syndicat majoritaire, NDLR) uniquement, déclare Thomas Bretaudeau,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :