France Télévisions fera-t-il de Vendargues le Hollywood français des séries ?

 |   |  1145  mots
Les studios de tournage de France Télévisions accueilleront, à compter du 9 avril 2018, le tournage de la future série quotidienne de France 2.
Les studios de tournage de France Télévisions accueilleront, à compter du 9 avril 2018, le tournage de la future série quotidienne de France 2. (Crédits : FRANCE TELEVISIONS - Fabien Malot)
L’inauguration des nouveaux studios de France Télévisions, installés sur 16 000 m2, a eu lieu le 7 mars à Vendargues (34), près de Montpellier, en présence de Delphine Ernotte, P-dg du groupe. C’est là que sera tournée, à compter du 9 avril, la future série quotidienne de France 2.

Ils se sont discrètement installés dans d'anciens entrepôts logistiques (anciennement occupés par Viapost) tout au bout d'une avenue traversant la zone d'activité du Salaison, à Vendargues, non loin de Montpellier.

C'est derrière ces hauts murs, désormais occupés par la filiale de France Télévisions, MFP (Multimédia France Production), que commencent à prendre forme les décors de la future série quotidienne produite par France 2 et qui sera diffusée à partir de septembre 2018.

L'arrivée des studios de tournage de France Télévisions avait été annoncée en juin 2017. Leur inauguration était célébrée le 7 mars 2018 en présence de Delphine Ernotte, P-dg de France Télévisions, et de nombreuses personnalités politiques régionales, dont Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la Métropole, ou Pierre Dudieuzère, maire de Vendargues.

Carole Delga, Philippe Saurel et Delphine Ernotte, lors de l'inauguration des studios de France Télévisions à Vendargues (Hérault) le 7 mars 2018

11 M€ investis sur le territoire

Les studios de tournage s'étendent sur une surface totale de 16 000 m² (dont deux studios de tournage de 1 100 m2 chacun) et constituent un outil de production unique en région. Un bail de neuf ans a été signé et promet donc l'installation pérenne du service public audiovisuel en région Occitanie.

Les chiffres communiqués à la presse sur l'investissement que représente l'arrivée des studios sont relativement flous : Toma de Matteis, producteur chez MFP, confirme une enveloppe de quelque 11 M€, comprenant l'installation des studios, la première année de tournage et toutes les dépenses indirectes corrélées à l'activité (achat de matériel, nuitées, repas, etc.).

Le plus gros projet de production de France Télévisions

Pourquoi la métropole de Montpellier ? La présidente de France Télévisions évoque le soleil (également choisi par les équipes de TF1 qui ont installé des studios à Sète pour la série Demain nous appartient), mais aussi un territoire dynamique, attractif et innovant.

Selon Michel Peinado, directeur du cabinet d'immobilier d'entreprise Arthur Loyd Montpellier et qui a réalisé la transaction pour France Télévisions, cinq ou six sites ont été visités par les équipes du service public audiovisuel, qui avaient manifesté leur envie de s'installer autour de Montpellier.

« Quand nous avons eu l'ambition de ce projet, beaucoup de gens nous ont dit que c'était un rêve utopiste, parce que la création française ancrée dans les territoires serait un mythe du passé, se souvient Delphine Ernotte. Nous avons relevé le défi pour écrire notre avenir. Car à l'heure du numérique et des séries disponibles partout tout de suite, la France fera la différence si elle est capable de mener la bataille. Nous devons produire davantage de fictions, de documentaires, d'animations, répondre mieux aux attentes de nos publics. Nous sommes encore aujourd'hui seulement le 6e producteur européen de séries, alors que nous avons, dans notre pays, des territoires, des talents pour faire rêver le monde entier. Un service public audacieux est celui qui fait le pari de l'innovation et de l'investissement. [...] Les équipes de MFP vont réaliser le plus gros projet de production interne jamais lancé par France Télévisions. [...] Certains rêvent peut-être que Vendargues soit le futur Hollywood français des séries ! »

Terre de cinéma

« Nous devenons une vraie terre de cinéma, déclare Philippe Saurel, qui rappelle la présence de TSF à Mauguio, l'arrivée de l'ESMA sur l'ex-EAI, l'existence du festival Cinemed, la création d'un bureau d'accueil de tournage à Montpellier ou l'installation de l'école ArtFX et du Cours Florent. Avec ces studios à Vendargues, vous donnez un label de qualité au territoire et vous ancrez Montpellier dans le monde du cinéma ! »

La présidente de Région, quant à elle, se réjouit d'un choix qui constitue, selon elle, « un nouvel acte de décentralisation culturelle et économique ».

En 2018, la Région Occitanie a décidé de renforcer l'aide à la création audiovisuelle sur son territoire en y consacrant un budget de 4,25 M€ via le Fonds régional d'aide à la création audiovisuelle (FRACA), soit 500 000 € de plus que l'année précédente qui avait déjà vu le budget augmenté de 500 000 €. Ainsi, une somme de 300 000 € sera-t-elle proposée, lors de la prochaine commission en juin, pour être allouée au soutien de France Télévisions pour l'installation des studios de Vendargues et le tournage de la nouvelle série.

En 2017, 79 projets audiovisuels avaient été accompagnés par la Région. Le territoire a dépassé, cette année-là, les 1 000 jours de tournage (soit une augmentation de 30 %), devenant ainsi la 3e région de France en nombre de jours de tournage, derrière l'Île-de-France et la région PACA.

 « La Région Occitanie/Pyrénées-Méditerranée est une terre de création audiovisuelle et le démontre encore aujourd'hui avec l'accueil de ces nouveaux studios, souligne Carole Delga. Depuis trois ans, je m'engage à soutenir cette filière porteuse à travers un investissement croissant et un soutien constant aux projets développés sur notre territoire. Je me réjouis de l'implantation de ces nouveaux studios qui seront source d'emplois pour nos techniciens et comédiens locaux. Ils génèreront également des retombées importantes pour l'économie et l'image de notre région. À travers ce feuilleton c'est toute la richesse et le savoir-faire de l'Occitanie qui s'exprimera quotidiennement ! »

Clap de tournage

Le clap de début de tournage de la nouvelle série de France 2 sera donné le 9 avril prochain. Démarrera alors un long marathon pour les équipes de MFP, à raison d'un épisode tourné par jour. La première saison (235 épisodes de 26 minutes chacun) devrait nécessiter un an de tournage.

Pour l'heure, le secret est bien tenu autour de la série, dont on ignore le nom et le casting. Outre dans les studios de Vendargues, les équipes tourneront également en décors naturels, notamment à La Grande Motte (34) et à Nîmes (30), dans l'ancien collège Bigot loué au Conseil départemental et dans la ville.

Pour le moment, une soixantaine de personnes travaillent dans les studios, en préparation des décors pour la série. Pendant le tournage, les effectifs monteront à 150 ou 200 personnes par jour (hors figurants), le nombre d'emplois directs et indirects étant estimé à 400 environ.

Sur le site de Vendargues, les équipes de MFP travailleront par ailleurs à la préparation de téléfilms ou d'autres séries, et pourront organiser des castings.

« C'est aussi ici que seront centralisés des éléments de décors, accessoires et costumes qui sont pour l'heure dispersés un peu partout en France, précise Olivier Roelens, producteur exécutif chez MFP. L'idée est de mutualiser tous ces éléments et de faire de Vendargues le lieu de stockage national. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2018 à 13:58 :
Comment postuler pour la figuration

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :