Altrad se recentre sur sa croissance organique

 |   |  455  mots
Mohed Altrad, président du groupe éponyme
Mohed Altrad, président du groupe éponyme (Crédits : Edouard Hannoteaux)
Après un cycle d'importantes acquisitions, le groupe montpelliérain de services à l'industrie entend davantage grandir par la prise de parts de marchés. Il affiche un chiffre d'affaires de 1,67 Md€ sur les six derniers mois.

Une croissance soutenue, une croissance continue, mais une croissance qui passera, au moins pour un temps, davantage par un développement organique que par des acquisitions... Tel est, en substance, le message délivré par Louis Huetz, directeur général du groupe Altrad à l'heure de l'annonce des résultats semestriels du groupe de services à l'industrie basé à Montpellier (38 000 salariés).

Au cours des six derniers mois, l'entreprise créée par Mohed Altrad au mitan des années 1980, a réalisé un chiffre d'affaires record de 1,67 Md€ (Ebitda : 205 M€, soit une marge de 12 %). Ce volume s'entend avec la contribution du groupe britannique Cape, acquis l'an dernier, sur la totalité du semestre.

« Ces résultats témoignent du dynamisme et de l'ampleur de nos activités et mettent en évidence les progrès considérables que nous avons réalisés grâce à la stratégie de croissance mise en œuvre au cours des dernières années. Notre activité s'appuie sur une solide génération de trésorerie et une forte rentabilité, et notre positionnement stratégique orienté sur les services offre désormais une bonne visibilité sur le chiffre d'affaires futur, avec un carnet de commandes sécurisé de 2,78 Mds € à produire au cours des prochaines années", explique Louis Huetz.

L'inflexion vers les services

Née dans la fabrication et la location d'échafaudages, brouettes et bétonnières, l'entreprise a récemment changé de business model pour devenir un leader des services à l'industrie (traitement anti-corrosion, isolation, maintenance industrielle...) grâce aux acquisitions du Français Prezioso, du Néerlandais Hertel, et enfin de l'Anglais Cape. Ainsi, les activités de services représentent désormais 82 % du CA du groupe, contre 18 % pour les activités historiques.

"Nous allons développer un axe très fort sur la croissance interne et la prise de parts de marchés dans les prochaines années", précise le directeur général. Et Louis Huetz de détailler que l'entreprise vise, notamment, une meilleure présence en Europe du Nord, une diversification en Allemagne - où le groupe est surtout très actif dans le secteur de la chimie -, mais aussi en Australie et au Moyen-Orient où Altrad souhaite surperformer la concurrence.

"La diversité de l'offre, des régions dans lesquelles nous opérons, de la clientèle et des marchés finaux d'Altrad non seulement permet la résilience nécessaire pour maintenir la stabilité de l'activité, mais également procure les opportunités pour croître toujours plus, y compris dans un environnement de marché difficile et concurrentiel", précise le groupe.

Afin de parfaire sa stratégie commerciale, l'entreprise réunira ses principaux cadres (150 personnes) venus du monde entier, la semaine prochaine à l'Altrad Stadium.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :