APF 34 veut plus d'autonomie pour les personnes handicapées

 |   |  364  mots
APF 34 veut développer des batteries, qui pourraient offrir une assistance électrique aux fauteuils roulants manuels.
APF 34 veut développer des batteries, qui pourraient offrir une assistance électrique aux fauteuils roulants manuels. (Crédits : DR)
L'entreprise adaptée héraultaise APF 34 se diversifie et se lance dans la conception et fabrication de batteries. Elle développe un prototype pour faire évoluer un fauteuil roulant manuel vers un produit à assistance électrique. Le 1er pas d'une mutation économique vers une activité à plus forte valeur ajoutée.

APF 34 anticipe l'avenir. La PME, dont la mission est l'intégration professionnelle durable des travailleurs handicapés et qui emploie 63 salariés (dont 49 personnes en situation de handicap), est spécialisée dans le reconditionnement des cartouches pour imprimantes laser, le démantèlement de matériel informatique et la préparation de câblage électrique.

Elle investit 1,3 M€ sur trois ans pour développer son activité de conception et fabrication de batteries, notamment au lithium, Batterizy. Son premier produit-phare Handi Boost, entend donner une assistance électrique aux fauteuils roulants manuels. Une alternative aux fauteuils tout électrique.

Une batterie qui intéresse aussi trottinettes et pédalos

"Les fauteuils électriques sont assez lourds et réduisent l'autonomie, détaille Christophe Rey, directeur d'APF 34. Il n'y avait pas d'intermédiaire avec le manuel. Nous travaillons sur une batterie d'assistance électrique amovible, autonome pendant six heures et avec un poids réduit. Nous souhaitons proposer une offre abordable, aux alentours des 3 000 €."

Pour un lancement en 2019, APF 34 (qui est aussi une championne locale sur la RSE) s'est entourée d'un ingénieur et d'une douzaine de personnes.

Le principe de la batterie autonome intéresse aussi des fabricants de divers moyens de transports : trottinette, hoverboard, et même pédalo.

Pour financer sa R&D, APF 34 a obtenu une subvention de la Région Occitanie à hauteur de 307 000 €.

christophe rey

Christophe Rey, directeur d'APF 34, une entreprise du réseau APF France Handicap.

Nouveau relais de croissance

L'activité permet également de monter en compétences et d'étendre sa zone d'activité.

"Nous allons connaître une mutation économique, ajoute Christophe Rey. Les contrats autour du démantèlement des compteurs Enedis ou du parc informatique d'IBM diminuent ou arriveront à échéance dans quelques années. Ces compétences autour des batteries seront un nouveau relais de croissance."

Les équipes travaillent aussi sur des commandes pour de grandes entreprises, portant sur des batteries autonomes de radiateurs ou des robots de désinfection avicole.

L'activité nécessitera l'embauche d'une trentaine de personnes d'ici 2021. APF 34 espère ainsi voir son chiffre d'affaires évoluer de 3,5 M€ en 2017 à 4,2 M€ en 2019.

"Nous avons une dizaine de concurrents sur le secteur mais nous faisons valoir notre souplesse."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :