Ecocup s’appuie sur Proplast pour s’affirmer en Europe

 |   |  502  mots
(Crédits : Ecocup)
Le spécialiste catalan du gobelet plastique recyclable Ecocup, soutenu par le leader européen de l’injection plastique Proplast, souhaite donner un coup d’accélérateur à son développement en Europe. Parallèlement, l’entreprise annonce une dizaine de recrutements en 2019.

Ecocup s'estime prêt à s'attaquer plus offensivement au marché européen du gobelet plastique lavable, réutilisable et recyclable, grâce à son partenariat avec le leader de l'injection plastique Proplast, récemment entré dans son capital.

Devenu incontournable dans les plus gros événements en France (sportifs, musicaux, etc.), Ecocup, basée au Boulou (66), souhaite ainsi consolider ses positions en Europe, principalement au Royaume-Uni, en Espagne, en Italie, aux Pays-Bas et en Allemagne, où le groupe (dirigé par Philippe Berthe) possède des sites de fabrication d'emballages alimentaires plastiques (barquettes notamment). Ecocup est déjà commercialement présent au Royaume-Uni et en Belgique.

Parallèlement à ce développement européen, Ecocup entend s'appuyer sur le savoir-faire de Proplast ainsi que sur ses usines françaises, notamment situées à Saint-Martin-du-Frêne (01) et à Lille (59), pour se renforcer sur le territoire national.

Des perspectives de développement ambitieuses

En forte croissance, Ecocup a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires de 19 M€. Pour les trois années à venir, l'entreprise ambitionne d'atteindre un chiffre d'affaires compris entre 25 et 30 M€.

Née sous forme d'association en 2006, pour apporter une solution écologique à la Feria de Céret, Ecocup, devenue une entreprise en 2008, compte aujourd'hui 100 salariés en CDI, dont 13 emplois en insertion. Les effectifs sont doublés durant la saison estivale.

Engagée aussi bien du point de vue environnemental que social, Ecocup travaille avec des établissements et services d'aide par le travail (ESAT), pour la partie de son activité de lavage des gobelets.

Pour accompagner son développement, l'entreprise annonce au moins une dizaine de recrutements cette année.

Remplacer pailles, assiettes et autres mugs

Le marché français de l'événementiel, remporté haut la main avec 99 % des plus importants événements fournis, Ecocup se retourne vers d'autres secteurs et acteurs utilisant de façon notable des gobelets jetables et autre vaisselle plastique non réutilisable : les entreprises, les gares, les aéroports, les parcs d'attraction et la restauration rapide.

Ainsi, Ecocup vient-elle de signer avec le Futuroscope, Orangina, mais aussi avec McDonald's en partenariat avec le PSG.

Pour se développer sur ces secteurs, l'entreprise compte surfer sur la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui, après avoir mis fin à la distribution des sacs plastiques en caisse depuis le 1er juillet 2016, vise à supprimer progressivement les gobelets, pailles et assiettes en plastique jetables d'ici à début 2020. En plus des gobelets, Ecocup propose déjà d'autres produits alternatifs et réutilisables comme les pailles, assiettes creuses et plates, ou encore mugs.

100 % made in France

Après douze ans d'activité, Ecocup revendique aujourd'hui des gobelets 100 % made in France, puisque tous les produits vendus ou loués (environ 30 millions par an), sont conçus, fabriqués et personnalisés au Boulou.

« Nous sommes précurseurs du concept de gobelet réutilisable en France. Si à nos débuts, nous avons sous-traité la production de nos gobelets à un fabricant espagnol, aujourd'hui nous réalisons tout en interne », se réjouit Emmanuel Torrent, un des trois fondateurs d'Ecocup.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :