La TeleScop, 1ère scop du spatial récompensée par le Cnes

 |   |  356  mots
S. Ayoubi et B. Nguyen Duy de La TeleScop, aux côtés de G. Rabin (Cnes) et R. Roux (Urscop)
S. Ayoubi et B. Nguyen Duy de La TeleScop, aux côtés de G. Rabin (Cnes) et R. Roux (Urscop) (Crédits : La TeleScop)
Première scop née dans l'ex-LR spécialiste de l'accompagnement des acteurs publics et privés à l'usage de datas spatialisées, La TeleScop est également la première entreprise issue de l'ESS à être distinguée par le Cnes. Le trophée lui a été décerné le 7 février lors du concours Jeunes entrepreneurs organisé par l'Urscop Occitanie.

Société coopérative et participative (scop), spécialisée dans les services en télédétection spatiale et cartographie, La TeleScop vient d'obtenir le prix "Technologies de l'Espace et des Télécommunications" co-créé par le Centre national d'études spatiales (Cnes), et remis dans le cadre du concours Jeunes entrepreneurs organisé par l'Union régionale des Scop Occitanie, le 7 février 2019 à Toulouse. Il s'agit du 1er prix dans le domaine du spatial et des télécommunications remis en région à une entreprise issue de l'économie sociale.

La scop montpelliéraine intervient en appui des acteurs privés ou publics pour le traitement de données spatialisées dans les filières de l'environnement, l'agriculture et l'aménagement du territoire. "Le Cnes dispose d'un service aval spécialisé dans l'utilisation de datas satellite et pousse à l'accompagnement de start-ups, y compris dans l'ESS où ce modèle économique est en forte émergence", analyse Bastien Nguyen Duy, fondateur de La TeleScop.

Multiples collaborations en cours

En quelques mois d'existence, La TeleScop a signé six clients publics ou privés, parmi lesquels la start-up toulousaine Dark Sky Lab (diagnostic et solutions de lutte contre la pollution lumineuse) ou le Medes, un GIE de laboratoires également basés à Toulouse, et spécialisés en médecine et physiologie spatiales afin de développer des applications de la recherche spatiale dans le domaine de la santé. La jeune scop vient également de conclure une convention de recherche avec le Cirad pour participer à un programme financé par la Banque mondiale sur l'impact climatique de l'IT.

"Il y en a de plus en plus de datas spatiales disponibles, libres ou payantes. Un industriel exprime un besoin et nous déterminons si nous pouvons l'accompagner à l'usage de ces données dans le cadre de sa stratégie. Nous avons aussi de plus en plus de demandes de start-ups évoluant dans l'agriculture, le monitoring ou la prise de décision : elles nous sollicitent pour du transfert technique et scientifique, afin d'être autonomes sur ces sujets", résume Bastien Nguyen Duy.

Créée en septembre 2018, La TeleScop compte quatre salariés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :