Marketing olfactif : Synia va doubler de taille d'ici la fin 2020

 |   |  482  mots
Synia a développé les techniques de doming, dépôt de résine olfactive
Synia a développé les techniques de doming, dépôt de résine olfactive (Crédits : Synia)
Après 2 M€ investis sur son usine de Lavérune (34) en 2018, Synia, spécialisée dans le dépôt de résine olfactive (doming), prévoit de doubler son chiffre d'affaires et ses effectifs en 18 mois. L'entreprise, qui engrange les références dans le luxe, s'oriente vers le mass market.

Entreprise créée en 2005 et spécialisée dans la sérigraphie, Synia s'est réorientée, depuis sa reprise par Sylvain Maillard en 2014, vers des techniques numériques comme le "doming", une activité qu'elle a contribué à perfectionner. Le procédé d'origine, qui consiste à déposer une résine transparente sur les supports marketing pour créer un effet 3D de quelques millimètres, vise les métiers de la PLV (publicité ou promotion sur le lieu de vente).

Industrialisation totale

Après un cycle de R&D de plusieurs années, Synia a développé une technique de doming olfactif, "en intégrant des odeurs directement dans la résine", selon Sylvain Maillard, qui rajoute : "L'objectif global est de communiquer sur les trois sens : visuel, tactile, et olfactif. C'est un effet multiplicateur de ventes".

En 2018, Synia a levé et investi 2 M€ sur son site de production, à Lavérune (34). L'enveloppe se répartit entre 1,3 M€ pour le bâti, et 700 000 € pour le parc machines. "Nous avons installé une machine unique, équipée des plus grands plateaux au monde, ce qui permet une industrialisation totale du procédé", indique Sylvain Maillard.

Après ces efforts de structuration, Synia, qui s'affiche désormais en leader français du doming, enregistre une forte croissance. Après trois premières signatures dans l'industrie de la cosmétique et du luxe (Nivéa, Yves Saint-Laurent, Dior), l'entreprise héraultaise annonce qu'elle continue, jusque dans les dernières semaines, à engranger les clients prestigieux du secteur : Burberry, Thierry Mugler, Lancôme, Givenchy, L'Oréal, LVMH...

"Nous venons de signer un gros marché dans la cosmétique, pour un autre de nos produits utilisant le doming mate. Soit une production de deux millions de pièces à l'échelle mondiale", se félicite Sylvain Maillard.

La reconnaissance de l'industrie du luxe

De plus, Synia profite de sa notoriété dans l'industrie de luxe pour s'ouvrir de nouvelles portes. "C'est une carte de visite idéale pour nous diversifier en allant chercher d'autres groupes dans le mass market (grande consommation, NDLR). Nous venons par exemple de signer un contrat avec Haribo pour la rentrée 2019", révèle Sylvain Maillard.

Sur une dynamique qui la verra doubler de taille en 18 mois, Synia prévoit de porter son chiffre d'affaires de 1,1 M€ à 1,5 M€ à la clôture de l'exercice en cours, fin mars, et anticipe 3 M€ sur le suivant. De même, elle compte doubler ses effectifs, en passant de 15 à 30 salariés d'ici la fin 2020.

Enfin, Sylvain Maillard est vice-président de la FESPA, association réunissant les professionnels de la sérigraphie et de l'impression numérique grand format. Son entreprise sera présente, en mai, sur l'événement des FESPA Awards, à Munich (Allemagne), où le couturier français Julien Fournié présentera un modèle de robe conçu en intégrant une technique de doming créée par Synia.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :