Groupe ECIA repris par Engie Ineo

 |   |  500  mots
En reprenant ECIA, Engie Ineo veut renforcer son offre d'ingénierie clef en main sur les projets nucléaires
En reprenant ECIA, Engie Ineo veut renforcer son offre d'ingénierie clef en main sur les projets nucléaires (Crédits : Groupe ECIA)
La société d’ingénierie installée à Saint-Alexandre (30) connaît une croissance annuelle de 20 %. L’ensemble du personnel est conservé, tout comme les différents sites du groupe.

L'entreprise gardoise d'ingénierie Groupe ECIA (200 salariés) est cédée par ses trois fondateurs à Engie Ineo, filiale d'Engie, spécialisée en génie électrique proposant des offres de conception, de réalisation et de maintenance dans le secteur des services à l'industrie nucléaire.

Les nouvelles ambitions d'Engie Ineo

Installé dans le village de Saint-Alexandre, près de Marcoule, Groupe ECIA est présente sur de nombreux sites nucléaires français (Marcoule, Tricastin, Flamanville...), mais aussi anglais comme à Hinkley Point. Dans le cadre de cette opération, elle conserve son identité juridique.

"Nous souhaitons par cette acquisition renforcer notre position sur le marché de l'ingénierie sur le marché des services au nucléaire et développer de nouvelles offres à forte valeur ajoutée, par un mix de croissance externe et de croissance organique", explique Albert Perez, directeur du marché infrastructures d'énergie et nucléaire chez Engie Ineo.

"C'est une satisfaction pour l'entreprise qui va pouvoir continuer à se développer grâce à cet adossement avec un industriel. Cela amènera également à Groupe ECIA une meilleure assise financière et permettra d'améliorer encore davantage la politique sociale de la société", détaille pour sa part Pascal Morel, cofondateur et ancien directeur général, qui accompagnera l'entreprise dans cette période de transition jusqu'à la fin de l'année 2019.

Une croissance stable et soutenue

Réalisant 15 M€ de chiffre d'affaires (17 M€ en perspective 2019), Groupe ECIA, spécialiste de l'ingénierie de conception et de projet, de l'ingénierie de maintenance, et de l'ingénierie de démantèlement, affiche une croissance de l'ordre de 20 % chaque année. Une dynamique que souhaite conserver son repreneur.

"Notre intérêt a été avant tout de bénéficier du positionnement « métier » d'ECIA à savoir l'ingénierie, ce qui va nous permettre de poursuivre le développement d'une offre clef en main sur les projets nucléaires français et internationaux comprenant la conception, la construction et la maintenance des équipements électriques. De plus, malgré sa petite taille, Groupe ECIA représente un peu plus de 10 % de nos activités dans le nucléaire et donc une croissance sensible de notre positionnement sur ce marché", complète Albert Perez.

En clair, en reprenant l'entreprise gardoise, Engie Ineo n'achète pas seulement des parts de marché mais complète également son offre de services. Ainsi, le nouveau propriétaire conservera l'ensemble des sites, ainsi que le personnel de l'entreprise gardoise. "Nous nous positionnons dans la continuité de la stratégie initiée par les anciens dirigeants d'ECIA, visant à avoir des implantations à proximité de leurs clients, et en privilégiant le choix d'implantations attractives (Lyon, Aix-en-Provence) pour attirer de nouveaux talents dans l'entreprise", avance le groupe.

Entendant poursuivre la politique d'embauche de l'entreprise, Engie Ineo indique que des postes sont à pourvoir au sein de Groupe ECIA, notamment au niveau technicien supérieur, ingénieur et chef de projet. Ex-directeur opérationnel de l'entreprise, Arnaud Céré en devient le directeur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :