Nucléaire : Oreka Solutions change de nom et intègre la plate-forme européenne Cyclife d’EDF

 |   |  339  mots
Le 4 octobre 2019, Oreka Solutions est rebaptisée et rejoint la plate-forme Cyclife d'EDF.
Le 4 octobre 2019, Oreka Solutions est rebaptisée et rejoint la plate-forme Cyclife d'EDF. (Crédits : DR)
La société gardoise Oreka Solutions se rebaptise Cyclife Digital Solutions. Elle intègre ainsi la plate-forme européenne Cyclife, filiale du groupe EDF, et fait évoluer son offre technologique au service du démantèlement et de la gestion des déchets nucléaires.

En devenant Cyclife Digital Solutions, la société rejoint la marque commerciale "Cyclife", du groupe EDF, qui porte les ambitions et les compétences du groupe sur la filière du démantèlement et de la gestion des déchets nucléaire.

Une étape importante pour la société basée à Bagnols-sur-Cèze (30), intégrée au groupe EDF depuis juin 2018, et qui emploie une dizaine de personnes. Cette nouvelle identité est d'ailleurs l'occasion de promouvoir la nouvelle version de sa solution phare DEMplus® for nuclear.

"Cette intégration va de pair avec une évolution technologique de notre logiciel DEMplus®, qui modélise des scénarios pour optimiser et sécuriser les interventions dans des milieux industriels et nucléaires, détaille Luc Ardellier, fondateur et DG de l'entreprise. C'est un tournant, car le numérique devient ainsi un vecteur fondamental dans la filière."

Au service des ambitions internationales d'EDF

"Cyclife Digital Solutions vient compléter notre offre et renforcer nos compétences métiers sur la gestion du démantèlement des sites nucléaires, confie Virginie Monnier-Mangue, déléguée territoriale EDF Occitanie. Ils ont de l'expérience dans ce domaine du fait de leur proximité avec le site nucléaire de Marcoule."

Le développement de la marque Cyclife traduit les ambitions d'EDF de disposer d'une plate-forme européenne dédiée au traitement des déchets radioactifs et à l'accompagnement des projets de déconstruction nucléaire.

En juin dernier, l'entreprise gardoise Socodei, changeait également de nom pour devenir Cyclife France, et apportait sa spécialisation sur les installations de traitement et de recyclage de déchets radioactifs, comme elle le fait sur l'usine Centraco de Codolet (30).

Cette étape marquait alors la fin d'un processus d'harmonisation de la marque Cyclife après le rattachement des entités Cyclife UK LTD et Cyclife Sweden. La plate-forme Cyclife compte désormais près de 500 salariés en Europe et veut se tourner vers les marchés asiatiques en Corée du Sud et en Chine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :