Comment Bimp’Air veut séduire les poids lourds de l’industrie

 |   |  531  mots
(Crédits : Bimp'Air)
Les systèmes Bimp’Air de gestion d’air comprimé et de gaz haute pression, nomades et rechargeables, font la conquête de la sphère industrielle. Depuis près de deux ans, l’entreprise biterroise a amorcé un pivot stratégique vers ce secteur. Elle souhaite lever 800 000 € d’ici fin mars, et vise 1 M€ de chiffre d'affaires en 2020.

Depuis deux ans, la pompe à vélo nouvelle génération Bimp'Air, mise au point par l'entreprise biterroise Production Functional Factory, a déclenché des convoitises. L'usage des systèmes Bimp'Air de gestion d'air comprimé et de gaz haute pression, nomades et rechargeables, s'est ainsi naturellement étendu dans le secteur de la moto ou de l'automobile, mais aussi dans le gonflage de ballons de sport.

Le dispositif Bimp'Air intéresse également les chauffagistes et plombiers, et se déploie aujourd'hui dans l'industrie.

« Notre innovation d'origine, une capsule d'air comprimé nomade et rechargeable pour regonfler les pneus de vélos, nous a conféré une expertise sur la gestion de gaz - air comprimé, azote ou CO2 - de façon nomade et rechargeable, avec différents types de capsules permettant d'en adapter les usages, déclare Nancy Aghilone, P-dg de Production Functional Factory. Nous sommes identifiés en quelques sortes comme le "sodastream du gonflage". Notre solution apporte haute pression et mobilité et d'autres applications possibles sont apparues. Nous avons ainsi eu des demandes entrantes de la part de diverses industries, aéronautique, génie climatique, ou construction, pour des applications auxquelles nous n'avions pas pensé, et qui nous ont incité à opérer un pivot stratégique. Ces nouvelles applications répondent notamment à des besoins en mobilité. Par exemple, du gonflage ou du réglage de pression sur un site industriel, de la détection de fuites, de l'alimentation d'outillages en portage pour de la retouche de peinture, de l'injection de graisse ou de résine. C'est une alternative aux importants câblages nécessaires pour raccorder de gros compresseurs. »

Lever 800 000 €

L'entreprise propose alors à l'industriel de moduler sa gamme de produits afin d'adaptant l'existant au besoin, ou de concevoir un nouveau produit à base de sa technologie. La dirigeante confirme qu'elle est « en cours de contractualisation » avec de gros industriels notamment, dont elle préfère taire le nom.

« Nous avons réalisé un chiffre d'affaires de 60 000 € en amorce commerciale en 2019, mais 2020 sera l'année de la transition, assure-t-elle. Nous avons déjà 150 000 € de commandes à ce jour et un potentiel important grâce aux débouchés des contrats qu'on a mis en place, ce qui devrait nous permettre de réaliser 1 M€ sur l'année. »

L'entreprise, qui emploie cinq personnes, annonce vouloir doubler ses effectifs sur les prochains mois, des recrutements techniques et commerciaux qui seront « conditionnés à la levée de fonds de 800 000 € que nous souhaitons faire, par obligations convertibles, d'ici fin mars 2020 », précise Nancy Aghilone.

A terme, l'industrie devrait devenir le premier marché de Production Functional Factory. Elle n'en oublie pas pour autant son marché initial.

« Sur le marché du pneumatique, nous sommes aujourd'hui positionnés en B2B, souligne Nancy Aghilone. Nous avons signé un gros partenariat en exclusivité avec Michelin Motorsport (compétition : rallyes, grands prix, circuits - NDLR) : nous travaillons avec eux sur ce partenariat depuis un an et demi et nous sommes aujourd'hui en phase de développement. Ce sont eux qui distribuent nos produits sur ce marché... Nous développerons une déclinaison grand public et notre déploiement sur le marché B2B2C dans un 2e temps, plutôt à horizon 2021-2022. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :