Altrad en passe de racheter les activités de maintenance industrielle et nucléaire d’Engie

L’entreprise Endel, filiale de maintenance industrielle et nucléaire d’Engie, qui emploie quelque 6.000 personnes, devrait passer dans la galaxie du groupe montpelliérain Altrad. Engie souhaitait s’en séparer depuis près d'un an.

2 mn

Mohed Altrad, président du groupe éponyme.
Mohed Altrad, président du groupe éponyme. (Crédits : Groupe Altrad)

Le groupe montpelliérain de service à l'industrie Altrad (36.000 salariés) est sur le point d'acquérir la société Endel (6000 salariés), filiale de maintenance industrielle et nucléaire d'Engie, selon une information publiée par Le Figaro.

A cette heure, les deux groupes n'ont pas souhaité commenter l'annonce de cette opération qui aurait reçu l'aval de l'État, actionnaire d'Engie à hauteur de 23,64%.
Selon nos confrères, l'opération présenterait la particularité de se « faire à prix négatif, Engie payant pour ainsi dire Altrad pour la reprise de sa filiale ».

En fait, les deux activités dans l'industrie et le nucléaire ne présenteraient pas la même rentabilité, la première présentant des difficultés à répétition (300 postes sur 2.000 ont récemment été supprimés) alors que l'autre se porterait bien.

Pour Altrad, cette acquisition constituerait un ancrage plus marqué encore dans le secteur nucléaire où elle opère déjà, notamment sur le chantier d'Hinkley Point en Grande-Bretagne, mais aussi auprès d'EDF, premier client d'Endel et du CEA.

Sponsor maillot des All Blacks

Parallèlement à cette révélation, la fédération néo-zélandaise de rugby a annoncé, ce vendredi matin dans un communiqué, que le groupe Altrad serait, dès 2022, et pour une période de six ans, le sponsor maillot des All Blacks ainsi que de quatre autres équipes nationales néo-zélandaises dont les Seven Balck Ferns, récentes championnes olympiques à Tokyo.

Ainsi, le groupe héraultais, également propriétaire du Montpellier Hérault Rugby (Top 14), s'impose comme un partenaire majeur du rugby mondial puisqu'il est également sponsor du XV de France depuis 2018.

Selon une étude Kantar, le maillot de la mythique équipe néo-zélandaise était, avant Covid-19, était évalué à 11 millions d'euros. Le groupe Altrad, présidé par Mohed Altrad, a, lors de son dernier exercice, généré 2,59 milliards d'euros de chiffre d'affaires et dégagé une rentabilité de 15,2%.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.