Ça tourne ! ... Comment Les Tontons Truqueurs mettent du virtuel intelligent dans 90% des décors de séries

C’est une technologie issue des jeux vidéo, qui n’a pas encore déployé son plein potentiel. Mais France TV Studio, désormais actionnaire majoritaire de la société Les Tontons Truqueurs (spécialisée dans les effets spéciaux numériques), a bien compris son intérêt, elle qui tourne notamment chaque année quelque 260 épisodes de la série Un si grand soleil. Gain de temps, confort de tournage, décors modifiables à l’envi et réutilisables à l’infini,… Si le dispositif requiert un lourd investissement de départ, il révolutionne l’industrie de production audiovisuelle. Reportage dans les coulisses des studios de France Télévisions, à Vendargues.
Cécile Chaigneau

8 mn

Avec la technologie d'effets spéciaux visibles en temps réel sur le plateau de tournage (ici pour la série Un si grand soleil, à Montpellier), Les Tontons Truqueurs révolutionnent l'industrie audiovisuelle.
Avec la technologie d'effets spéciaux visibles en temps réel sur le plateau de tournage (ici pour la série Un si grand soleil, à Montpellier), Les Tontons Truqueurs révolutionnent l'industrie audiovisuelle. (Crédits : Les Tontons Truqueurs)

Au milieu de l'immense studio D de 600 m2, entièrement peint en vert, des cloisons dotées d'une porte et d'une fenêtre qui ne donnent sur... rien. Un décor minimaliste pour un tournage haute technologie en cours.

Dans les studios héraultais de France Télévisions, à Vendargues, où se tourne notamment la série quotidienne Un si grand soleil, la société Les Tontons Truqueurs, spécialisée dans les effets visuels numériques, déploie la technologie "VFX on set" qui permet d'opérer des tournage avec effets spéciaux en temps réel sur le plateau, visibles directement en retour caméra et non en post-production comme c'est traditionnellement le cas.

Flash back : Les Tontons Truqueurs sont nés en 2017 à Gentilly (Val de Marne), créés par Christian Guillon, un pionnier des effets spéciaux numériques en France, et deux associés (aujourd'hui sortis de l'entreprise).

« Christian Guillon avait cette intuition que le futur des effets spéciaux était dans le numérique et qu'il fallait regarder du côté des innovations issues des jeux vidéo, notamment la capacité de faire du 3D réaliste en temps réel car il y avait le besoin de ramener et visualiser les effets spéciaux sur le plateau de tournage, raconte aujourd'hui Pierre-Marie Boyé, directeur des productions chez Les Tontons Truqueurs. En 2017, cette nouvelle technologie n'était pas mature et c'est grâce à la rencontre avec Toma de Matteis (directeur délégué de France TV Studio, en charge de la fiction, NDLR) et Olivier Roelens (responsable des productions, fictions et feuilletons chez France Télévisions et producteur exécutif d'Un si grand soleil, NDLR) pour Un si grand soleil qu'on a pu la mettre à l'épreuve. »

Olivier Roelens renchérit et confirme : « En travaillant à flux tendus avec un épisode par jour, on n'a pas le temps de faire toute cette post-production. Cette technologie permet d'anticiper les besoins avant le tournage et de tourner en studio, ce qui sécurise le process de production. Nous avons rencontré Les Tontons Truqueurs à Lyon, avant le début du tournage de la série et leur techno nous a séduit ! Un si grand soleil est la première série dans laquelle on recourt autant à de nouvelles technologies, et la première à mettre des effets spéciaux en temps réel »

Lire aussi 7 mnComment France Télévisions s'arrime en région montpelliéraine (et pour quoi faire)

« On contrôle le soleil »

Ce dispositif très innovant a été développé par Christian Guillon,  aujourd'hui directeur du développement et de l'innovation chez Les Tontons Truqueurs. Concrètement, Les Tontons Truqueurs conçoivent des décors virtuels, qui seront incrustés en temps réel sur le fond vert du plateau, et pré-visualisés en direct par les équipes de tournage. Ce qui permet de voir immédiatement la séquence tournée telle qu'elle sera au final, au sortir de la post-production.

Les avantages : des décors très réalistes sur des séquences tournées en studio, et donc une plus grande liberté de mise en scène et de création. Et un gain de temps considérable puisque cette technologie réduit le travail en post-production.

« On va sur place pour prendre des repères et des marqueurs, et ensuite les reconstituer en 3D, explique Pierre-Marie Boyé. Par exemple, une scène tournée place de la Comédie à Montpellier, au pied d'un immeuble haussmannien, avec une incrustation de l'Arc de triomphe de Paris qui donne l'illusion que la scène se déroule à Paris... L'environnement de tournage est sécurisé, on contrôle le soleil puisqu'on peut faire évoluer les décors en fonction de l'heure de la journée ou des saisons, c'est plus confortable et plus économique. »

Des décors réutilisables et modifiables à l'infini

Pour le producteur, c'est un combo gagnant. Olivier Roelens ne peut que se féliciter d'un tel progrès : « Ça permet d'obtenir des effets qu'on ne pourrait pas avec un tel réalisme... Ce qui change dans les tournages, avec cette technologie, c'est la quantité de décors virtuels qui augmentent. La bascule est intéressante : en saison 1 de Un si grand soleil, on affichait des fonds verts dans les fenêtres et on y injectait des images. Aujourd'hui, on fait même des extensions de décors : par exemple, on tourne en studio une scène dans un couloir d'hôpital et les Tontons Truqueurs affichent une continuité de décor avec des chambres. Aujourd'hui, on a du virtuel dans 90% de nos décors ».

La maîtrise de cette technologie est de plus en plus importante. Dans le studio D des studios de France Télévisions à Vendargues, il n'y a quasiment plus d'éléments de décoration et les acteurs sont filmés directement dans les décors virtuels.

« Sauf s'il y a une interaction comme ouvrir une porte, d'où les éléments de décors de porte et fenêtre, explique Pierre-Marie Boyé. On doit trouver des techniques pour que les techniciens et les comédiens appréhendent les décors virtuels, mais la technologie temps réel permet à beaucoup de monde sur le tournage de voir rapidement ce qui va ou pas. »

« Ça modifie la façon de travailler de beaucoup de personnes, dont les comédiens, le choix des costumes, mais les décors sont réutilisables et modifiables à l'infini, ajoute Olivier Roelens. Bientôt, nous aurons trois puis quatre studios de tournage, ce qui nous permettra d'optimiser cette technologie et d'augmenter les tournages en studio. »

Le studio C est en effet en cours de construction à Vendargues, une boîte vide de 1.100 m2 livrable en juin prochain, qui bénéficiera des dernières technologies pour tourner relativement facilement différentes séries dans différents décors.

France TV Studio actionnaire majoritaire

Il y a un an et demi, France TV Studio a pris des parts au capital de la société Les Tontons Truqueurs dont elle est devenu actionnaire majoritaire.

« Nous l'avons fait pour accompagner le développement des Tontons Truqueurs car ce sont des techniques et des façons de concevoir un tournage qui nous intéressent », explique Olivier Roelens.

L'entreprise d'effets spéciaux numériques, qui réalise un chiffre d'affaires d'un million d'euros, emploie deux permanents et six à dix intermittents quotidiennement.

« Il y a trois départements chez Les Tontons Truqueurs : la fabrique des décors 3D avec des graphistes, les tournages avec des opérateurs, et la R&D qui travaille sur des développements complémentaires et innovants, précise Pierre-Marie Boyé. Et nous allons ouvrir un 4e département : se rapprocher des effets spéciaux traditionnels en post-production pour avoir une diversité d'offre plus grande. »

Pour autant, Les Tontons Truqueurs ne travaillent pas exclusivement pour France TV Studio même si c'est son principal client, la seule série Un si grand soleil requérant de tourner 260 épisodes par an.

Lire aussi 5 mnPourquoi il y a saturation sur le marché de l'emploi du cinéma et de la télévision en Occitanie

Repéré par le cinéma

Et il se pourrait bien que la petite entité héraultaise ait un boulevard devant elle... Comme le souligne Pierre-Marie Boyé, « les tournages audiovisuels avec effets spéciaux en temps réel est un marché en plein explosion » : « Il y a de la concurrence qui se crée mais nous préparons déjà la phase 2, qui sera de tourner devant un immense écran Led d'une centaine de m2, sur lequel on balancera les images, ce qui supprime la post-production effets spéciaux. C'est Disney a dégainé le premier pour sa série The Mandalorian... Ce type d'écran est intéressant mais ne remplacera pas totalement les fonds verts, ils seront complémentaires. Ça représente un investissement d'environ 650.000 euros pour le matériel, un million en tout avec les hommes, que France TV Studio va faire d'ici six mois. Un tel investissement aurait été hors de notre portée si on étaient restés seuls ».

« Aujourd'hui, nous faisons beaucoup de démonstrations internes et externes car beaucoup de professionnels ne connaissent pas le potentiel de ces technologies, ajoute Olivier Roelens. Ça va nous permettre de faire fonctionner un show-room pour les équipes internes de France TV. »

Les perspectives pour cette typologie d'effets spéciaux sont d'envergure. Et il se pourrait bien que le cinéma ait repéré ce potentiel : pour la première fois en 2022 (enfin ?), l'Académie des Césars a ajouté une nouvelle récompense à son palmarès, venant couronner le travail des créateurs d'effets spéciaux. En 2019, le chiffre d'affaires des industries des effets visuels en France s'élevait à plus de 13 millions d'euros.

« Le cinéma français est très avare d'effet spéciaux, comme si c'était un peu honteux pour une discipline aussi noble, alors que cette récompense existe depuis dix ans aux Oscars, observe Pierre-Marie Boyé. La Nouvelle vague avait promu le décor naturel et cette école de pensée a toujours cours mais elle est en train de changer. »

Cécile Chaigneau

8 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.