Le futur pôle numérique de Carcassonne prend forme

 |   |  345  mots
Le président de Carcassonne Agglo Régis Banquet et ses deux vice-présidents en charge du développement économique, Eric Ménassi et Gérard Larrat, ont rencontré les dirigeants de la société Wildix le 15 septembre dans leurs nouveaux locaux.
Le président de Carcassonne Agglo Régis Banquet et ses deux vice-présidents en charge du développement économique, Eric Ménassi et Gérard Larrat, ont rencontré les dirigeants de la société Wildix le 15 septembre dans leurs nouveaux locaux. (Crédits : Carcassonne Agglo)
Après la récente installation du développeur de solutions de communication Wildix, la zone d'activités économiques de Saint-Jean de l'Arnouze, à Carcassonne (11), s’apprête à recevoir deux autres sociétés. Requalifiée en pôle numérique, elle s’étend sur huit hectares.

La société Wildix, spécialisée dans le développement de solutions de communications unifiées destinées aux entreprises, vient de s'installer sur la zone d'activités économiques de Saint-Jean de l'Arnouze, à Carcassonne (11).

Le siège de Wildix France se trouvait déjà à Carcassonne, sur un autre site, depuis 2012. La société emploie 14 collaborateurs sur place. Sa maison mère a été fondée à Trento, en Italie, en 2005. À ce jour, Wildix est présent en Allemagne, en Italie, en Hollande, en Suisse et en France grâce à un réseau indirect d'environ 500 partenaires certifiés.

Wildix est ainsi la première entreprise de ce parc de huit hectares à vocation numérique, initialement zone d'activités classique, et requalifiée en pôle numérique.

USB-SOFT et Selfsecure annoncées

« D'autres entreprises vont venir très prochainement s'installer, dont USB-SOFT et Selfsecure, précise-t-on à Carcassonne Agglo. D'autre part, trois porteurs de projet de la filière numérique viennent d'intégrer la pépinière d'entreprise CréAude de Carcassonne et seraient potentiellement intéressés pour rejoindre le pôle. À terme, l'objectif est de positionner Carcassonne Agglo comme territoire d'excellence en matière de TIC en soutenant le développement et la structuration de la filière numérique ainsi que la création d'emplois qualifiés. »

La Communauté d'agglomération a en effet validé dans son schéma de développement économique, fin 2014, le développement du secteur numérique, aux côtés de deux autres priorités que sont la viticulture et le tourisme.

« Le numérique incarne l'avenir, la modernité, la rapidité, explique son président Régis Banquet. L'Agglo va déployer un réseau Très Haut débit pour les particuliers, mais en proposant l'Ultra Haut Débit aux entreprises, débits dix fois supérieur aux offres actuelles. Nous allons porter un projet de « Smart Territoire », en accompagnant des filières d'avenir, en développant des formations de plus haut niveau pour générer un vivier de compétences en local, profitable aux entreprises. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :