Jeux vidéo : un nouveau centre d'affaires à Montpellier en 2017

 |   |  375  mots
Le centre d'affaires sera implanté dans l'hôtel d'entreprises du Millénaire, à Montpellier
Le centre d'affaires sera implanté dans l'hôtel d'entreprises du Millénaire, à Montpellier (Crédits : Push Start)
Push Start, l'association régionale des professionnels du jeu vidéo, inaugurera le 1er centre d'affaires dédié au secteur, à Montpellier, en janvier 2017. L'opération, qui mobilisera une trentaine de start-ups et studios dans l'immédiat, pourrait évoluer en incubateur d'ici deux ans.

Lancée en 2015, Push Start, l'association professionnelle fédérant 171 entreprises, studios et professionnels du jeu vidéo basés dans le Sud, vient d'annoncer la création d'un centre d'affaires à Montpellier, opérationnel en début d'année 2017. Situé dans l'hôtel d'entreprises du Millénaire, il devrait mobiliser près d'une trentaine de sociétés (24 d'entre elles ont répondu à l'appel à candidatures à cette heure).

Réservé aux adhérents de l'association, le centre d'affaires vise à accueillir les actions de formation de Push Start, faciliter les échanges, ou accompagner les porteurs de projets (indépendants, étudiants, demandeurs, d'emplois...). Parmi les sociétés ayant répondu favorablement figurent Feerik Games, The Sidekicks, Extralife, Mediapod, etc.

Des extensions déjà envisagées

Ce centre d'affaires est installé dans les locaux récemment laissés vacants par SMAG, et s'étendra dans un premier temps sur 300 m2 : un lot dédié au nouveau siège de la société Feerik Games, qui déménage à l'occasion, et un 2e lot se divisant en agora, en espace de coworking (60 m2), et en bureaux privatifs (sur des surfaces allant de 12 à 30m2). Une extension à 500 m2 est déjà envisagée au vu de la demande.

"Nous pourrions aller jusqu'à 900 m2, la taille du plateau libéré par SMAG, indique Pascal Jardé, président de Push Start. Tout dépendra des partenaires qui viendront nous accompagner financièrement, mais aussi sur des actions de type mentorat, etc."

Un incubateur et un accélérateur, à terme ?

Les extensions envisagées permettraient notamment la construction d'un studio d'enregistrement, d'une salle de tests, d'un espacé dédié au motion capture, etc. En attendant mieux : Push Start a déjà écrit sur sa feuille de route l'évolution du projet en incubateur, d'ici deux ans.

"Après le lancement de l'association en 2015 et la création de cet espace d'affaires, il s'agirait du 3e étage de la fusée, raconte Pascal Jardé. Le basculement en incubateur dépendra des subventions que nous pourrions toucher afin d'assurer des loyers modérés et accueillir des créateurs d'entreprises. De même, nous réfléchissons à une programme d'accélération, dont Push Start serait le porteur tout en faisant appel à des fonds privés."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :