Des logiciels libres pour renforcer la sécurité des TPE-PME

 |   |  536  mots
Pascal Arnoux et Myriam Criquet de l'association Montpel'libre
Pascal Arnoux et Myriam Criquet de l'association Montpel'libre (Crédits : DR)
La CCI Hérault recense les logiciels et les prestataires de services autour de l’open source au sein d'annuaires disponibles en ligne pour les TPE–PME. Objectif affiché sur 2018 : accompagner leur mutation vers le logiciel libre, en partenariat avec Montpel’libre.

L'association Montpel'libre travaille à "dé-google-iser l'internet" par la promotion de logiciels libres, plus sécurisés et respectueux des données des utilisateurs. L'association compte 120 adhérents et une soixantaine de partenariats dont la CCI Hérault, la Chambre régionale de l'économie sociale et solidaire ou encore les Archives départementales. Elle participe aux Rencontres régionales du logiciel libre.

Rencontres régionales du logiciel libre

Jeudi 23 novembre à Montpellier, les Rencontres régionales du logiciel libre réunissent l'association toulousaine So'libre, avec les Montpelliérains Montpel'libre et l'Adullact, au sein de locaux de l'Open Source School, pour une après-midi de conférences et d'ateliers.

Le premier volet de ces rencontres a eu lieu ce mardi 21 novembre à Toulouse. Bertrand Serp, le vice-président en charge du numérique à Toulouse Métropole, a ouvert les conférences par un retour d'expérience de Toulouse Métropole, engagée dans la mutation du logiciel libre.

"Toulouse avait une vraie volonté d'aller vers plus de logiciels libres, confirme Pierre Baudracco, président de So Libre. Ils ont par exemple migré vers la suite bureautique Libre Office, alternative à la suite Microsoft. À l'ouverture des Rencontres ce matin (le 23 novembre, NDLR), Bertrand Serp annonçait une économie d'1,8 M€ sur trois ans, grâce à l'adoption de solutions libres."

Montpellier, riche écosystème

"Les acteurs du libre sont très forts dans l'ex-Languedoc-Roussillon, affirme Myriam Criquet, référente droit et management chez Montpel'libre. Nous sommes deuxième après Paris, sur le nombre d'événements, mais nous avons aussi des communautés de professionnels, dont la communauté Blender (logiciel d'animation 3D, utilisé notamment pour la réalisation du film "Kiroukou", NDLR). Il faut que cette richesse s'exprime sur le territoire en donnant de la visibilité aux acteurs."

Pour développer cette visibilité et accompagner les entreprises dans leur mutation vers le libre, la CCI Hérault a déployé deux outils, l'annuaire des prestataires internet du territoire, et le guide des logiciels du libre, en partenariat avec la CCI de l'Oise.

"Sur les 63 agences référencées dans l'annuaire, 70 % accompagnent déjà les clients vers des solutions basées sur du logiciel libre : Wordpress et Prestashop, détaille Jean-Christophe Poncet, conseiller expert IT et numérique à la CCI Hérault. On croit que le libre est peu répandu, mais il représente 85 à 90 % des serveurs web. Ce sont des solutions sécurisées et capables de distribuer des quantités de datas. Notre difficulté est d'identifier des prestataires capables d'accompagner nos TPE-PME dans leur transition."

En 2018, la CCI 34 devrait engager un travail de recensement de ces accompagnants sur le territoire, en partenariat avec Montpel'libre. L'association aimerait aussi effectuer un travail de mise à jour de sa liste des 100 logiciels du libre, et donner des indications supplémentaires sur le téléchargement et le fonctionnement des logiciels. "Les entreprises ne les connaissent pas alors qu'elles en ont souvent besoin", précise Myriam Criquet.

Si logiciel libre ne signifie pas forcement gratuité, il implique un aspect sécuritaire. "On travaille beaucoup là-dessus en ce moment, c'est un maillon faible pour les TPE-PME, poursuit Jean-Christophe Poncet. D'ailleurs la Gendarmerie Nationale est déjà passée au libre, c'est un signe."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :