Start-ups : la 2e promotion du Village by CA se dévoile

 |   |  324  mots
La place du village, au pied du Village by CA
La "place" du village, au pied du Village by CA (Crédits : CAL)
Le Village by CA, accélérateur post-incubation opéré par le Crédit Agricole du Languedoc et basé à Montpellier, accueillera une 2e promotion de 4 start-ups courant mai. La première a déjà généré une vingtaine d'emplois depuis son intégration fin 2017.

Choisies parmi 14 dossiers de candidature, les quatre start-ups constituant la 2e promotion du Village by CA de Montpellier s'installeront d'ici la mi-mai 2018, apprend Objectif-La Tribune auprès de l'accélérateur post-incubation créé en 2017 par le Crédit Agricole du Languedoc. Comme pour la précédente salve, elles ont signé une convention de location de trois ans, avec possibilité d'extension, pour intégrer les locaux du Village, lui-même positionné au sein du CA Center, le nouveau centre d'affaires de la banque régionale situé dans le quartier d'Odysseum.

Quatre nouvelles pépites

Au sein de cette 2e promotion, OpenFlow (précédemment logée dans les locaux de Care Labs à Pérols), fondée par Simon de Charentenay, opère une market-place permettant de partager et vendre des documents juridiques. L'agence digitale Business Solutions on the Web (BSWeb), dirigée par Sébastien Bernis, développe un outil de veille webmarketing en temps réel.

Par ailleurs, présidée par David Attali, VR Solutions permet la visite de biens immobiliers par l'utilisation de casques de réalité virtuelle. Enfin, Leonova Media, fondée par Khaled Hamade, a imaginé un système de transformation de PDF en e-books au format e-pub, en collaboration avec le groupe Midi Libre chez qui elle sera co-hébergée.

"Cette nouvelle promotion vient compléter la première toujours dans le même spectre généraliste, tout en s'ouvrant à de nouvelles technologies : de la réalité virtuelle à l'édition numérique en passant par la BlockChain, nous n'avons pas deux start-ups identiques", fait observer Olivier Chalon, "maire" du Village by CA, chargé d'animer la structure.

La première promotion, intégrée à l'accélérateur à compter de décembre 2017, affichait dix start-ups, toujours en poste, auxquelles se rajoutent deux pépites co-accélérées et les quatre nouvelles. Selon Olivier Chalon, elles ont généré un volume global de 20 embauches depuis cette date.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :