Cybersécurité : Netheos déménage et prépare son internationalisation

 |   |  410  mots
Les nouveaux locaux, dans le quartier du Millénaire à Montpellier
Les nouveaux locaux, dans le quartier du Millénaire à Montpellier (Crédits : Arthur Loyd)
Editeur en cybersécurité, Netheos emménage dans de nouveaux locaux de 420 m2 à Montpellier. Après neuf mois de R&D, la PME lance la commercialisation d'un nouvel outil de reconnaissance faciale bâti autour de l'IA.

Fondé en 2004 à Montpellier, l'éditeur de solutions de cybersécurité Netheos emménage dans de nouveaux locaux de 420 m2 dans le quartier du Millénaire (transaction : Arthur Loyd Montpellier Nîmes). Le budget, d'un montant de 150 000 €, inclut le rachat des bureaux et des infrastructures numériques internes liées à la certification de ses produits.

L'opération permet aussi à l'entreprise de terminer le plan de recrutement annoncé en 2018. Après quatre embauches supplémentaires, les effectifs afficheront 24 salariés en fin d'année 2019.

Croissance dans la "confiance digitale"

Netheos développe une solution, baptisée "Trust and sign", visant à sécuriser les parcours de souscription à distance de produits bancaires et assurantiels. Après une croissance de 120 % en volume sur ce produit en 2017, la PME poursuit sa progression dans l'immobilier, et notamment les bailleurs sociaux (CDC Habitat et In'Li, filiale d'Action Logement, deux des plus gros acteurs du secteur), ou encore dans la banque-assurance (Banque Postale, Union mutualiste retraite).

"A côté des grands comptes, nous travaillons aussi avec des start-ups stratégiques telles que AR24, première entreprise à avoir été qualifiée selon la réglementation européenne sur la lettre recommandée électronique", précise le CEO de Netheos, Olivier Détour.

Développement à l'export en 2020

Par ailleurs, sur ce même marché de la "confiance digitale", Netheos vient de boucler un programme de R&D de neuf mois et lance la commercialisation d'un nouveau produit bâti autour de l'intelligence artificielle. Celui-ci est intégré à sa plate-forme "Trust and sign".

"S'il est intéressant de vérifier une pièce d'identité sur de tels outils, c'est encore mieux de pouvoir en identifier le propriétaire. Nous avons développé un algorithme qui permet de le faire par reconnaissance faciale. C'est une fonctionnalité demandée notamment par les banques. Tous nos clients utilisant des produits de vérification d'identification vont logiquement évoluer vers ce type de solution", assure Olivier Détour.

Ces investissements, financés en fonds propres, préparent également le développement de Netheos à l'international, prévu pour 2020. La PME vise un premier marché parmi ces trois pays : Espagne, Italie, ou Allemagne. "Nous suivions jusqu'ici nos partenaires, et nous allons désormais prospecter nous-mêmes avec nos propres commerciaux", rajoute Olivier Détour.

Selon un calcul comptable révisé, Netheos indique qu'elle était en progression de 40 % en 2017 et en 2018, et annonce qu'elle restera sur ce tempo en 2019. La PME montpelliéraine ne communique pas de chiffre d'affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/04/2019 à 14:01 :
Une très belle réussite dans un milieu difficile d'accès. Bravo

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :