Qwant va ouvrir une antenne en Occitanie

 |   |  466  mots
Éric Léandri annonce l'ouverture du 6e site français de Qwant en Occitanie
Éric Léandri annonce l'ouverture du 6e site français de Qwant en Occitanie (Crédits : Qwant)
Suite à l’intégration de Qwant au sein de l’association Occitanie Data, lancée le 18 avril, le moteur de recherche français veut ouvrir un site technologique autour du traitement des données en région d'ici un an. Si l’entreprise n’a pas encore choisi entre Montpellier ou Toulouse, le centre promet de faire de l’Occitanie, selon le P-dg Éric Léandri, la première région en Europe sur le traitement des données locales.

La date d'installation n'est pas encore connue, mais d'après Éric Léandri, P-dg et fondateur de Qwant, le site technologique pourrait voir le jour en Occitanie d'ici moins d'un an, suivant l'avancée des discussions au sein de l'association Occitanie Data.

En effet, le 18 avril dernier, la Région Occitanie annonçait le lancement d'un cluster régional destiné à créer un espace de confiance autour de l'économie de la donnée. Parmi les 17 membres fondateurs se trouve Qwant, l'ambitieux moteur de recherche français, dont le siège social se situe à Paris.

"L'idée de structurer les échanges et le traitement des datas publiques et privées pour gérer une Région m'a paru très intéressante, explique Éric Léandri. Mais la collecte n'est qu'un début. Qwant souhaite mettre à disposition sa puissance de calcul et sa technologie IA pour créer des services aux citoyens."

Une plate-forme de services régionale

Parmi ces services, le P-dg imagine des données sur les conditions de circulation en Région, sur la qualité de l'air ou encore sur la qualité des eaux de baignades. Mais grâce aux objets connectés, la plate-forme pourrait aussi aller plus loin et repérer d'éventuelles fuites d'eau dans les bâtiments publics ou des lumières encore allumées pendant les weekends.

"Nous allons récupérer la data, la traiter et la renvoyer dans le respect du RGPD et des obligations européennes, promet encore Éric Léandri. L'Occitanie est la première à proposer ce type d'association et à fédérer un écosystème. Notre site technologique pourrait devenir un espace de démonstration à l'échelle européenne."

Jusqu'à 10 M€ d'investissement

Le site technologique, qui sera le sixième du groupe en France après Paris, Rouen, Epinal, Nice et Ajaccio, basera sa puissance de calcul sur des processeurs GPU Nvidia, le partenaire de Qwant. Quatre serveurs seraient installés en Occitanie, pour un investissement de base de 2 M€ et "jusqu'à 10 M€", détaille Éric Léandri.

Le calendrier d'installation va dépendre de l'avancée des travaux d'Occitanie Data, et des discussions que le groupe veut engager avec Montpellier Métropole et Toulouse Métropole.

"Ce n'est pas à moi de dire où on s'installe. Il faut que ce soit à l'endroit où ce sera le plus facile, mais ce sera forcément entre Montpellier et Toulouse, poursuit Éric Léandri. Par contre, peu importe la localisation, le service sera disponible pour toute la Région."

Le moteur de recherche de Qwant a doublé son trafic entre 2017 et 2018, passant de 9,8 à 18 milliards de requêtes. Il revendique également 5 M€ de CA en 2018 (2,9 M€ en 2017). Lancé en 2013, il compte aujourd'hui 160 collaborateurs sur ses cinq sites français et ses deux filiales de Berlin et Milan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/05/2019 à 16:20 :
Jumeler data center et source d'énergie solaire dont l'occitaniie dispose mieux que tous.
Je soutiens
a écrit le 30/04/2019 à 14:42 :
Le moteur de recherche qui apparait derrière Qwant, c'est Bing. Qwant n'est pas aussi indépendant qui'l le prétend.
Réponse de le 30/04/2019 à 15:04 :
Que voulez-vous dire par "qui apparait" ?

Que voulez-vous dire par "aussi indépendant qu'il le prétend" ?

Sans vouloir vous offenser, ce que vous dites peut-être intéressant, mais sans si vous ne citez vos sources ou si vous n'argumentez pas votre propos, vous feriez mieux de ne rien écrire. D'une part cela préservera la planète de l'énergie nécessaire à publier et archiver votre commentaire, et d'autre part cela évitera de brouiller des commentaires plus intéressants.
Réponse de le 01/05/2019 à 0:10 :
En admettant que ce que vous dites corresponde à une certaine réalité, le problème n'est pas tant de l'origine des infos fournies lors des requêtes effectuées sur un moteur de recherche mais du respect de la confidentialité des informations et des chemins de données utilisés par l'internaute. Quant promet qu'il respecte cette confidentialité: qu'en est il de Google?!
a écrit le 30/04/2019 à 11:32 :
Ha mon moteur de recherche favori ! un peu d'air frais dans le monde glauque des GAFAM... Très bien Monsieur Leandri, continuez à développer Qwant dans le respect du RGPD.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :