Couverture radio : le catalan Selecom fusionne avec SEE

 |   |  526  mots
Selecom est spécialisée dans les équipements de couverture radio en milieu difficile
Selecom est spécialisée dans les équipements de couverture radio en milieu difficile (Crédits : Selecom)
La PME familiale Selecom, basée à Prades (66) et spécialisée dans les équipements de couverture radio en milieu difficile, officialise son alliance avec SEE, évoluant dans le même secteur d’activité. Désormais fortes d’une centaine de salariés, les deux entités agissent en synergie dans le groupe SEE Critical Comms.

"À deux, nous serons plus forts", lance Jérôme Le Nu, directeur général de Selecom depuis janvier 2019 (en remplacement de Claude Bourgine qui a dirigé la société durant plus de 20 ans).

"SEE et Selecom sont complémentaires. À travers cette fusion, nous avons créé quatre principales synergies : commerciales, opérationnelles, Recherche et Développement et humaines. Notre association nous donne une certaine taille qui nous permet de rassurer les clients et de gagner en crédibilité. Nous allons proposer davantage de produits et de services à haute valeur ajoutée en France et à l'international", poursuit Jérôme Le Nu.

Selecom évolue sur un marché de niche : la fabrication d'équipements électroniques. Plus précisément, l'entreprise est spécialisée dans la fabrication, l'installation et la maintenance de systèmes de télécommunication et audiovisuels, notamment en milieu difficile.

Reprise à 100% de Selecom

Basé à Lens-Lestang (26), le groupe SEE (10 M€ de chiffre d'affaires), dirigé par Jérôme Combalot, a ainsi racheté 100% des parts du capital de Selecom (6 M€ de chiffre d'affaires). Suite à cette fusion, dont le montant de la transaction n'a pas été communiqué, le groupe SEE pèse...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :