Tourisme d'affaires : les comités d'entreprise de retour à Montpellier

 |   |  354  mots
Le tourisme d'affaires représente un tiers de l'activité touristique globale en région
Le tourisme d'affaires représente un tiers de l'activité touristique globale en région (Crédits : JF Salles)
Le 2e salon Destination Incentive Sud de France se déroule, le 5 et 6 octobre, dans un climat de confiance retrouvée. Après le reflux observé en 2014, le marché du tourisme d'affaires repart à la hausse. En témoignent les comités d'entreprise, de retour en masse.

Après un recul assez net constaté en 2014 (- 5,2 %), où les budgets des acheteurs étaient fortement réduits ou supprimés, le segment du tourisme d'affaires retrouve de la vigueur. Se déroulant les 5 et 6 octobre, la 2e édition du salon Destination Incentive Sud de France semble devoir en profiter, en enregistrant la présence de 120 acheteurs, venus de France ou d'Europe (Espagne, Grande-Bretagne, Italie, Belgique, Allemagne), pour rencontrer une cinquantaine d'exposants régionaux (prestataires d'incentive, agences d'événementiels, hôtels, sites spécialisés...).

Les CE de retour

Parmi les acheteurs, figurent plusieurs ETI et grands groupes : SNCF, Adecco, Allianz, Derichebourg, Pôle Emploi, etc. Les budgets affichés peuvent atteindre jusqu'à 1 M€ par an.

Avec une présence limitée à trois participants en 2014, les comités d'entreprise font un retour en force et sont prés d'une vingtaine sur l'événement. Sur son édition 2014, le salon avait enregistré 3 500 rendez-vous d'affaires.

Pour retrouver un tel plateau et recruter de nouveaux acheteurs, Sud de France Développement, opérateur du salon, a loué les services de l'agence spécialisée Meet and Com, à Paris. La structure s'appuie également, à l'année, sur divers clubs (Cercle Prestige, Club Business, Club Œnologie) qui rassemblent 150 entreprises et établissements de la région.

De nouveaux packages

Confrontée à l'évolution de la demande, qui se réduit dans le temps (avec des séjours moyens de 2 à 2,5 jours) et se concentre sur certaines périodes (mars-avril et septembre-octobre), Sud de France Développement, chargée de promouvoir la destination Sud de France, réfléchit à l'évolution de son offre.

"La promotion est faite, et il s'agit désormais de développer de nouvelles offres qui correspondent à l'identité régionale, commente François Fourrier, directeur général de Sud de France Développement. Nous travaillons sur de nouveaux packages associant de nouvelles pratiques au tourisme d'affaires : business et nautisme, business et golf, ou business et œnologie."

En Languedoc-Roussillon, le tourisme d'affaires s'appuie sur 700 structures (9 000 à 10 000 emplois directs), et attire 170 participants par séjour. Le secteur touristique représente 7 Mds € de recettes, dont le tiers proviennent du tourisme d'affaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :