L’Occitanie, championne du camping

 |   |  516  mots
(Crédits : Promeo)
L’INSEE a publié, le 23 novembre, les chiffres de la saison touristique 2016. L’Occitanie apparaît comme la 1ère région de France métropolitaine en termes de fréquentation touristique de plein air, avec 3,8 millions de touristes et 24,4 millions de nuitées dans les campings de la région.

En France métropolitaine, la fréquentation estivale des hébergements collectifs touristiques recule de 2,5 % en 2016 (262 millions de nuitées), après une hausse de 3 % en 2015. La baisse concerne davantage la clientèle étrangère, et l'INSEE observe que « les attentats ont pesé sur ce bilan, en particulier dans les zones directement touchées, notamment les zones urbaines franciliennes ».

Ces chiffres sont révélés par l'INSEE, qui publie, le 23 novembre, les résultats de la saison touristique 2016 (de mai à septembre). Au total, le nombre de nuitées d'été (tous types d'hébergement confondus) augmente de 0,9 % dans la région Occitanie, quand il baisse de 2,5 % dans toute la France métropolitaine. Seuls les Hauts de France, la Corse et Auvergne-Rhône-Alpes font mieux, avec des hausses respectives de 1,8 %, 2,4 % et 2,5 %.

24,4 millions de nuitées en camping

L'Occitanie est la première région de France métropolitaine en nombre de campings (1 500) et se positionne au 2e rang pour sa capacité d'accueil (137 000 emplacements de passage) derrière Nouvelle-Aquitaine. Ainsi, les campings, mode d'hébergement touristique dominant dans la région, concentrent-ils 60 % des nuitées, contre 23 % pour les hôtels et 17 % pour les autres hébergements collectifs touristiques.

En Occitanie, de mai à septembre 2016, les campings régionaux ont enregistré 24,4 millions de nuitées (+ 2,6 %) pour 3,8 millions de touristes. Soit 22 % du total des nuitées effectuées dans les campings de métropole, ce qui place l'Occitanie en tête des régions françaises en termes de fréquentation touristique de plein air.

Les hôtels, eux, affichent une hausse de fréquentation de 0,6 % et les autres hébergements touristiques une baisse de 4,4 %.

Le littoral à la peine

Dans les zones littorales, la saison connaît une baisse de 3,6 % de fréquentation. Le repli est particulièrement fort en PACA (- 8,6 %) « en partie en raison de l'impact de l'attentat de Nice le 14 juillet », rappelle l'INSEE, dans les Pays de la Loire (- 6,7 %) et en Normandie (- 4,2 %). Les littoraux d'Occitanie (- 0,1 %) apparaissent relativement épargnés, tout comme ceux de Nouvelle-Aquitaine (- 1,1 %).

 « La plupart des régions de France métropolitaine ayant un littoral connaissent une baisse de la fréquentation des campings en 2016, à l'exception des Hauts-de-France, + 2,1 %, et dans une moindre mesure de la Nouvelle-Aquitaine, + 0,7 %, et de la Corse, + 0,4 %, observe l'INSEE. En Occitanie, la hausse de la fréquentation touristique des campings durant la saison d'été 2016 concerne davantage les zones hors littoral, + 4,1 %. Les départements de la Lozère, du Tarn-et-Garonne et du Lot enregistrent les plus fortes progressions. Sur le bord de mer où se concentrent la majorité des nuitées, la fréquentation des campings augmente de façon plus modérée, + 1,8 %. »

27 % des campeurs sont des étrangers

La hausse de la fréquentation des campings de la région s'explique principalement par les touristes étrangers (venant des Pays-Bas, d'Allemagne et de Belgique essentiellement). Leurs nuitées progressent de 7,4 %, alors que le nombre de nuitées françaises augmente beaucoup moins (+ 0,9 %). Les campeurs étrangers représentent 27 % de la clientèle régionale.

 Sources : Insee, en partenariat avec les comités régionaux du tourisme (CRT) et la DGE

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :