L'Open Tourisme Lab accueille sa 1e promotion de start-ups

 |   |  435  mots
Les dix start-ups lauréates réunies autour des partenaires de l'Open Tourisme Lab.
Les dix start-ups lauréates réunies autour des partenaires de l'Open Tourisme Lab. (Crédits : Thomas Tedesco)
L'accélérateur public-privé initié par Nîmes Métropole avec la Région Occitanie a sélectionné et présenté, le 26 février, les dix premières sociétés qu'il souhaite accompagner sur une durée d'un an.

Elles partirent quarante. Elles sont finalement dix, parvenues à destination de la première promotion de l'Open Tourisme Lab, l'accélérateur privé-public imaginé par l'agglomération Nîmes Métropole, avec le concours de 12 entreprises partenaires (Les Villégiales, Vacalians, Vatel, InSpace Institute, Pont du Gard, Gérard Bertrand, Maison Albar Hotel, Banque Populaire du Sud, Évolt, Kaliop, Ovea et Eleom Avocats Nîmes).

Ces dix start-ups lauréates sont Biodiv Go (jeux mobile patrimoine) ; Cognidis (connaissance client) ; Cool'n'Camp (logiciel relation client) ; Doyoogo (comparateur d'activités touristiques) ; emmenetonchien.com (annuaire restaurant et lieu où les animaux sont acceptés) ; French Wine Tour (agence de voyage oenotourisme) ; Geovina (appli oenotourisme) ; Kookooking (séjour à thème) ; Twino (nautisme éco-responsable) ; Ürbik (mobilier urbain connecté).

12 mois d'accélération

Cette première promotion débutera son accélération en avril, pour une durée de 12 mois. Au programme : workshop, programme de mentoring, accompagnement dans les demandes financements, rendez-vous avec un comité d'investissement à l'issue du programme d'accélération...

"J'ai adhéré tout de suite à l'initiative publique-privée. 550 000 € de travaux sont investis à parité entre le public et le privé pour l'aménagement des locaux de l'accélérateur. Pour le moment, le budget de fonctionnement (550 000 €) aussi fonctionne selon cette parité. Cependant, le privé devra prendre rapidement le relais pour prouver le modèle économique", explique Alain Penchinat, président du groupe Les Villégiales (promotion immobilière) et de l'Open Tourisme Lab.

Insistant sur l'importance de s'ouvrir sur l'extérieur, le président de l'accélérateur installé à Nîmes souhaite qu'Open Tourisme Lab ne soit pas seulement un lieu d'accueil mais un lieu d'échange.

"Je crois en la sérendipité. Quand on cherche ensemble, on arrive à créer de la richesse et de la valeur. L'Open Tourisme Lab nourrit d'abord une ambition collective", ajoute-t-il.

L'implication des partenaires

Certaines sociétés partenaires participent en numéraire au fonctionnement de l'accélérateur. D'autres, à l'instar du cabinet Eleom Avocats Nîmes, vont offrir aux start-ups du temps d'accompagnement et de formation aux entreprises accélérées. Chaque entreprise s'engage ainsi à un investissement de 50 000 €.

"Pour les partenaires, il s'agit de mécénat. Notre démarche est totalement désintéressée. Cependant, à titre privé, nous ne nous interdirons pas de soutenir une start-up ou une autre", précise Alain Penchinat.

Dirigé par Emmanuel Bobin, l'accélérateur basé à Nîmes aura pour première action publique d'accompagner trois entreprises au Mobile World Congress, organisé mercredi et jeudi à Barcelone. En septembre, c'est à Top Resa, salon international du tourisme organisé à Paris, que l'accélérateur sera présent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :