La Grande Motte intègre les Grands Sites Occitanie

 |   |  407  mots
F. Leclercq (architecte), K. Mesquida (CD34), S. Rossignol (Ville), C. Delga (Région), C. Segura-Balladur (fille de Jean Balladur), et P. Pouëssel (préfet)
F. Leclercq (architecte), K. Mesquida (CD34), S. Rossignol (Ville), C. Delga (Région), C. Segura-Balladur (fille de Jean Balladur), et P. Pouëssel (préfet) (Crédits : Ville de La Grande Motte)
La Grande Motte (34) a été intégrée, le 12 juillet, à la démarche Grands Sites Occitanie / Sud de France, visant à la renforcer en tant que destination touristique. Sa stratégie à cinq ans sera soutenue par la Région.

Née dans l'ex-Midi Pyrénées et étendue à la grande région depuis 2017, la démarche Grands Sites Occitanie/Sud de France compte un territoire labellisé de plus. La Grande Motte est devenue, le 12 juillet, le 40e site régional à intégrer cette "collection" et bénéficiera à ce titre de l'appui du Conseil régional : investissements touristiques, études stratégiques, plans d'actions pour l'Office du tourisme, plan de communication et de promotion, etc.

En 2010, La Grande Motte a déjà été la première ville à être labellisée "Patrimoine du XXe siècle" par le ministère de la Culture pour la totalité de son ensemble urbain. Cette fois, c'est le seul patrimoine créé au XXe siècle à intégrer cette collection de Grands Sites Occitanie.

"Cela n'allait pas de soi. Nous avons travaillé pendant des mois sur un cahier des charges exigeant, par lequel nous nous engageons à rester une ville créative, à garantir la qualité de l'offre touristique, à promouvoir l'ensemble de la destination régionale, etc.", explique le maire Stéphan Rossignol.

"C'est un marquage fort, sur la qualité de l'offre, de l'hébergement, sur la préservation environnementale, etc. Il s'accompagne d'un plan d'actions avec une majoration des aides sur l'ensemble des équipements", rajoute Carole Delga, présidente de Région.

Selon les chiffres fournis par la Région, la mise en route du dispositif Grands Sites aurait provoqué, de 2008 à 2015, la hausse du taux de notoriété des sites labellisés de 43 à 86 %. Les 40 territoires de cette "collection" sont, à ce jour :

  • Foix Montségur Cités Médiévales
  • Niaux Mas-d'Azil Pyrénées Préhistoriques
  • Narbonne
  • Carcassonne et Citadelles du Vertige
  • Millau-Roquefort
  • Bastides et Gorges de l'Aveyron
  • Rodez
  • Conques
  • Aigues Mortes - Camargue Gardoise
  • Nîmes - Pont du Gard
  • Auch
  • Marciac
  • Armagnac Abbaye et Cités
  • Toulouse
  • Aux sources du Canal du Midi
  • Luchon
  • Saint Bertrand de Comminges Valcabrère
  • Pyrénées Aure Louron
  • Lourdes
  • Pic du Midi
  • "Gavarnie Cauterets-Pont d'Espagne"
  • La Grande Motte
  • Sète
  • Agde-Pézenas
  • Gorges de l'Hérault
  • Canal du midi - Béziers
  • Cirque de Navacelles -  Lodève
  • Rocamadour - Vallée de la Dordogne
  • Figeac, Vallée du Lot et du Célé
  • Cahors, Vallée du Lot
  • Mende, Cœur de Lozère
  • Gorges du Tarn
  • Perpignan Méditerranée
  • Massif du Canigo - Pays Catalan
  • Collioure en Côte Vermeille
  • Albi
  • Cordes et Cités médiévales
  • Moissac
  • Montauban
  • Cévennes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/07/2018 à 10:30 :
C'est bien ce label régional. Une sorte de seconde chance quand on a pas réussi à devenir Grand Site de France. L'idée et le design : tout est pompé comme il faut, comme une contrefaçon chinoise. Les touristes n'y verront que du feu !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :