La seconde vie (écologique) du Forest Parc

SERIE (1/2) - Le site d’aventure Forest Parc, implanté à Bagard (30), s’agrandit pour être transformé en parc de loisirs écologique. Rebaptisé Aqua Forest, ce nouveau parc devrait ouvrir ses portes au printemps 2022.

3 mn

Le projet d'agrandissement du parc sur 2 ha supplémentaires prévoit notamment une zone aquatique ludique avec un bassin naturel de 700 m2.
Le projet d'agrandissement du parc sur 2 ha supplémentaires prévoit notamment une zone aquatique ludique avec un bassin naturel de 700 m2. (Crédits : Aqua Forest)

Situé dans le Gard entre Anduze et Alès, sur la commune de Bagard, Forest Parc, parc multi-activités de 3 ha proposant accrobranche, escape aventure et laser game, accueille en moyenne 10.000 visiteurs par an. Ouvert de mars à octobre, le site, qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 170.000 euros, a vu sa fréquentation faiblement se réduire en 2020 du fait de la crise sanitaire (- 10%).

Mais loin d'impacter le moral de son dirigeant, Flavien Beal, le contexte a été le déclencheur d'un nouveau projet.

« Au vu des vagues de chaleur de plus en plus récurrentes pendant l'été et d'une légère baisse de fréquentation, je me suis dit qu'il fallait amener de la fraîcheur aux visiteurs. L'idée de créer une zone aquatique ludique s'est rapidement imposée », raconte Flavien Beal, propriétaire de Forest Parc depuis 2007.

Projet vert

Le projet d'agrandissement du site sur 2 ha supplémentaires prévoit donc une zone aquatique ludique avec un bassin naturel de 700 m2, water-jump avec toboggans de 4 à 8 m dédié aux amateurs de sensations fortes, aquabouée et aquaglisse, ainsi qu'une aire naturelle, sorte de mini-rivières avec cascades.

« L'idée n'est pas de faire un nouvel aqualand, objecte Arnaud Flavier, ancien saisonnier sur le parc, désormais associé au projet. Nous souhaitons nous inscrire dans une démarche écologique et environnementale. Les eaux du bassin seront traitées sans produits chimiques, un système de phyto-épuration assurera l'assainissement. L'ensemble sera largement végétalisé avec des espèces et essences méditerranéennes. »

Pour ce projet dont le montant d'investissement reste confidentiel, les deux associés ont reçu l'appui de l'agence alésienne Myriapolis et ont bénéficié du soutien du dispositif Pass Rebond Tourisme de la Région Occitanie, finançant 25% de l'opération.

Pari audacieux

Les travaux d'aménagement du futur parc, réalisés essentiellement par des artisans locaux, ont déjà démarré. Un espace de restauration bio dans un bâtiment équipé de panneaux photovoltaïques est également prévu.

« Avec ce nouveau parc, rebaptisé Aqua Forest, nous espérons doubler le nombre de visiteurs avec un retour sur investissement sur quinze ans, mise Arnaud Flavier. Notre clientèle est habituellement familiale mais avec ces nouvelles activités à sensations, nous ciblons les jeunes de la région, de Nîmes à Avignon. Par la suite, nous aurons encore la possibilité de développer notre concept sur un hectare supplémentaire. »

La société, qui emploie sept salariés en CDD, projette de doubler ses effectifs, puis à terme d'embaucher un ou deux CDI.

Lauréat de la 9e édition de Alès Audace, qui prône le dynamisme en territoire cévenol, Forest Parc s'est vu attribuer un prix de 12.000 euros.

« La dotation va nous permettre de compenser la flambée des prix des matériaux », se réjouissent les deux associés.

De son côté, Christophe Rivenq, président de l'Agglomération d'Alès, s'est dit « séduit par l'audace du projet, son aspect autant environnemental qu'économique dans une période où les signaux de rebond font plaisir à voir ».

Lire également : EcoZonia, les premiers pas d'un parc animalier en pleine pandémie

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.