Les stations de ski catalanes font un début de saison « exceptionnel »

Après une année presque blanche, les professionnels de la montagne catalane dressent un bilan très positif des vacances de Noël. Malgré la déferlante du variant Omicron, les touristes français et espagnols ont répondu massivement à l’appel de la neige. Non contentes de retrouver les chiffres du niveau d’avant-crise, les stations ont enregistré des records d’affluence.

5 mn

La station de ski catalane Les Angles connait un bon démarrage de saison.
La station de ski catalane Les Angles connait un bon démarrage de saison. (Crédits : CRT Occitanie)

Ni l'explosion du variant Omicron, ni la mise en place du pass vaccinal n'auront été un frein dans la fréquentation des stations de ski catalanes pour les vacances de Noël. C'est ce qu'il ressort du bilan tiré par les professionnels de la montagne.

Ainsi, les neuf stations (Cambre d'Aze, Formiguères, Les Angles, PortePuymorens, Puyvalador, Puigmal, Font-Romeu-Pyrénées 2000, Capcir, La Quillane), regroupées sous la dénomination Les Neiges Catalanes, annoncent un démarrage de saison « exceptionnel ».

Un enneigement idéal

Au cœur du Parc Naturel des Pyrénées catalanes, le domaine skiable des Neiges Catalanes, qui s'étend du Haut Conflent à la Cerdagne et au Capcir, est situé entre 1.600m et 2.700m d'altitude. Souvent orientées plein sud, les stations ont régulièrement recours aux canons à neige (plus de 1.250 sur l'ensemble du domaine) qui permettent de démarrer et/ou de maintenir l'activité ski. Pour autant, cette année, avec une vague de froid polaire début décembre, les stations ont bénéficié de conditions météorologiques optimales pour amorcer la saison.

« Nous avons eu la chance de prendre jusqu'à 2,30 mètres de neige cumulée avant les vacances de Noël ce qui favorise grandement l'envie de venir à la montagne, exprime Jérôme Meunier, directeur de la station Les Angles.

« Nous sommes ravis du démarrage de cette saison, ajoute de son côté Jacques Alvarez, directeur de la station de ski Font Romeu/Pyrénées 2000 (Altiservices). Ces conditions météos favorables nous ont permis d'accueillir les vacanciers sur un domaine totalement ouvert, soit 43 pistes de ski alpin et 110 km de ski de fond. »

Pic de fréquentation inédit en dix ans

Alors que le massif alpin a subi de plein fouet l'absence de clientèle internationale, en particulier des Britanniques, les stations de ski catalanes ont, quant à elles, tiré leur épingle du jeu grâce à une clientèle majoritairement de proximité.

« Nous ne sommes pas sur le même modèle économique que les Alpes, analyse Jacques Alvarez. Nous, notre clientèle internationale, c'est l'Espagne. La saison a vraiment bien démarré avec une Purisima (semaine de vacances début décembre, pour les fêtes de l'immaculée conception, chez les Espagnols, NDLR) record ! »

Avec des taux de remplissage de l'ordre de 60 à 70% la première semaine de Noël et de 100% la seconde semaine, sur une capacité globale de 60.000 lits, l'ensemble des stations a atteint, pendant ces vacances, un pic de fréquentation inédit depuis une dizaine d'années : 230.000 skieurs (dont 120.000 à Font Romeu Pyrénées 2000).

« A date (11 janvier 2022, NDLR), nous sommes à 10 millions d'euros de chiffres d'affaires pour une saison globale qui pèse en temps normal 25 millions d'euros, note Michel Poujade, maire des Angles et président de l'association des Neiges Catalanes. Sur la période des vacances scolaires, nous enregistrons un chiffre d'affaires en hausse de 19% par rapport à l'année 2019-2020 et en cumulé, une progression de 12%. »

Sérénité pour février

Ensoleillement, enneigement maximal (4 à 5 mètres de neige cumulés dans certaines stations), première semaine de janvier au-delà des espérances avec la fréquentation des Catalans du sud... Tous les feux sont au vert pour envisager avec sérénité les vacances de février. Si tant est que les conditions sanitaires ne soient pas plus restrictives.

« Jusqu'à présent, les contraintes sanitaires ne nous ont pas affectés, assure Jérôme Meunier, aux Angles. Techniquement, la gestion des files d'attentes est notre métier au quotidien et nous avons essayé de faire les choses le plus intelligemment possible. Nous sommes dans un schéma de quatre semaines qui montent crescendo avant les vacances de février. En ce moment, nous enregistrons, durant le week-end, des taux de remplissage de 60%. Pour février, le taux de réservation est déjà de près de 80% sur la zone de Montpellier et plus de 50% pour les autres zones. A moins de nouvelles annonces sanitaires, nous n'avons pas d'inquiétude quant à la suite. »

Même sérénité du côté de Cambre d'Aze qui est déjà en avance de 2% par rapport à la meilleure de ses saisons, enregistrant des journées à plus de 20.000 skieurs.

Et sur les autres massifs ?

Sur les autres massifs montagneux de la région, le bilan est plus mitigé. C'est le cas, par exemple, pour la station Alti Aigoual, en Lozère, qui n'a pas bénéficié du même enneigement.

« Noël n'est jamais une période très favorable car nous manquons souvent de neige, explique Laurent Mongecadet, directeur de la station. Nous avons pris la décision de ne pas avoir recours à de la neige sécurisée, du coup, nous n'avons ouvert que cinq jours, avec seulement trois pistes ouvertes sur 14. L'impact financier n'est donc pas à la hauteur de ce qu'on pouvait attendre. »

Quant à la dernière note conjoncturelle du Comité Régional du Tourisme en Occitanie, elle fait état d'un bilan encore plus contrasté. Par rapport aux autres univers de destination (littoral, campagne, urbain, Massif Central), les Pyrénées enregistrent la plus forte progression de nuitées touristiques (+37%) au regard des vacances de Noël 2020.

En revanche, malgré une forte progression des nuitées étrangères (+ 181%), les chiffres restent en-dessous des nuitées touristiques globales de 2019 (- 14%). Mais à quatre semaines des vacances scolaires de février, rien n'est joué : toutes les stations ont encore carte blanche pour inverser la tendance.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.