Comment la destination Pays d’Uzès Pont du Gard séduit l’hôtellerie de luxe

Alors qu’elle vient de se doter d’une nouvelle marque territoriale baptisée UP, la destination Pays d’Uzès Pont du Gard voit son offre hôtelière monter en gamme : deux bâtisses endormies, le Domaine de Privadière et le Château de Collias, sont sur le point de se métamorphoser en hôtels cinq étoiles et restaurants gastronomiques. Deux investissements à même de booster la dynamique touristique.
Dans le Gard, le Château de Collias, rénové, devrait ouvrir dès la fin de l’été 2022.
Dans le Gard, le Château de Collias, rénové, devrait ouvrir dès la fin de l’été 2022. (Crédits : DR)

Pour renforcer son attractivité, la destination Pays d'Uzès Pont du Gard vient de lancer officiellement sa marque territoriale UP.

« Cette nouvelle marque a vocation à renforcer l'identité et la notoriété du territoire tout en véhiculant une image commune qui porte une ambition touristique collective », résume Angélique Kokel, directrice adjointe de l'Office de Tourisme Pays d'Uzès Pont du Gard.

Contraction d'Uzès et du Pont du Gard, UP joue aussi sur son anglicisme évoquant le dynamisme. Une ambition en adéquation avec la montée en gamme de l'offre hôtelière sous l'impulsion concomitante d'investisseurs qui ont entrepris la rénovation de deux joyaux du patrimoine : un ancien mas viticole, le domaine Privadière à Guarrigues-Sainte-Eulalie (7 kms d'Uzès) et le Château de Collias (7 kms du Pont du Gard).

10 millions d'euros investis dans un mas du XVIe siècle

Originaires de Belgique, Maxime Vandeparre, dirigeant d'une société dans l'hôtellerie de luxe, et son frère, financier, sont tombés sous le charme de la région et ont acheté en 2020 le domaine Privadière (1,5 ha), datant de 1585, pour le convertir en boutique-hôtel de luxe. Ils ont investi près de 10 millions d'euros au total pour métamorphoser le lieu en havre de paix luxueux proposant 18 chambres et suites (de 290 euros hors saison à 700 euros en haute saison), un centre wellness, une salle de séminaire et un restaurant gastronomique.

« Nous nous sommes basés sur les critères d'Atout France (Agence de développement touristique NDLR) pour être au top des classements qualitatifs mais surtout, nous avons voulu faire l'hôtel dont nous rêvions, un mix de luxe et de charme, explique Maxime Vandeparre. Nous avons conservé le bâti extérieur en pierres du Gard mais refait entièrement l'intérieur, en rajoutant des terrasses, des ascenseurs et des extensions notamment pour la partie centre Spa avec piscine intérieure. Pour le restaurant gastronomique, nous avons engagé le chef Julien Lavandet, espoir Gault et Millau. »

Avec ce restaurant au style cosy chic, qui prendra le nom de Maison Lavandé et ouvrira ses portes à Pâques, la famille Vandeparre vise une étoile. Les chambres, elles, seront disponibles à partir du mois de juillet. Huit personnes travaillent déjà sur le site mais une trentaine de nouveaux recrutements est programmée pour la saison.

A Collias, un château en désuétude

Propriétaires de plusieurs établissements hôteliers haut de gamme à Strasbourg, Christophe Tailleur et Philippe Hubert Strasbourg ont tout revendu pour s'installer dans le Sud, avec l'idée de réhabiliter l'ancien château situé en plein cœur du village de Collias. Un joyau dont la muraille féodale date du XIe siècle, qui a connu de nombreux travaux de restauration avant de tomber en désuétude.

« Nous recherchions une bâtisse historique dans son jus, et nous avons eu un coup de cœur pour le château de Collias, facilement accessible - à proximité de la gare TGV, de l'aéroport et de l'autoroute - et proche des grands festivals d'Avignon, Orange, etc. », raconte Christophe Tailleur.

Les deux hommes ont injecté 6 millions d'euros et reçu une subvention de 1,1 million d'euros du fonds européen FEDER, pour mener à bien ce projet : 10 chambres, dont une suite, d'un niveau 5 étoiles (de 400 à 800 euros la nuit), un bistrot le midi et un restaurant gastronomique le soir (le nom du chef, déjà choisi, n'a pas encore été divulgué), avec vue panoramique sur les vignobles.

Ralenti par la crise sanitaire, la phase des travaux a démarré en février 2021, après une année d'études et de déblayage. Le Château de Collias, qui devrait ouvrir dès la fin de l'été, intégrera également la galerie d'art Christophe Tailleur. Le projet va générer cette année une quinzaine de recrutements pour un chiffre d'affaires estimé (au départ) à 2 millions d'euros.

S'inscrire activement dans le territoire

Alors que les deux rénovations d'envergure ont été réalisées par des artisans locaux, et que le carnet d'adresses des investisseurs s'annonce prometteur pour attirer une nouvelle clientèle, la destination Pays d'Uzès Pont du Gard, déjà riche d'une belle offre d'hébergements haut de gamme (La maison d'Uzès, Hostellerie Le Castellas, Boutique hôtel Entraigues, L'Albiousse...), voit là une formidable opportunité de booster le potentiel de son développement touristique. D'autant que d'autres projets d'hôtellerie de luxe pourraient être annoncés très prochainement.

«  Ces deux projets sont de vrais coups de cœur qui vont dynamiser  notre offre VIP, estime la directrice adjointe de l'office de tourisme. Les propriétaires souhaitent vivement s'inscrire dans le territoire en étant des acteurs locaux, nous allons travailler efficacement de manière collaborative. »

Déjà vice-président de l'association des commerçants de Collias, Christophe Tailleur mène plusieurs pistes de réflexion dont la création d'un circuit de visites dans le haut du village et d'une brocante. Avec des offres différentes mais complémentaires, les investisseurs des deux domaines ont également l'intention de créer de nouvelles synergies avec les prestataires de services (excursions, vélo...).

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.