Tourisme : l’Occitanie choie toutes ses clientèles (étrangères, nationales ou de proximité)

TOURISME (2/4) – Un bel été s’annonce pour l’économie touristique en Occitanie : la clientèle française a réservé en France encore cette année, et la clientèle étrangère revient. Toutefois, la fête pourrait être ternie par un pouvoir d’achat des vacanciers en berne. La Région Occitanie, acteur de la dynamique touristique régionale, veut aussi choyer sa clientèle de proximité, en permettant notamment aux jeunes de "voyager local" à moindre coût grâce à diverses mesures reconduites et grâce à un partenariat inédit avec la SNCF.
Cécile Chaigneau

6 mn

La Cité de Carcassonne, joyau de l'Occitanie, continue d'attirer clientèles françaises et étrangères.
La Cité de Carcassonne, joyau de l'Occitanie, continue d'attirer clientèles françaises et étrangères. (Crédits : Edouard Hannoteaux)

Alors que la saison estivale 2022 s'annonce de belle facture, l'inflation à l'œuvre en France pourrait bien venir affecter le pouvoir d'achat des vacanciers...

« Il n'y a pas de raison que l'économie touristique échappe aux conséquences des différentes augmentations qu'on observe sur les matières premières, les carburants ou l'énergie : il y aura indéniablement une augmentation du coût des vacances », prévient Jean Pinard, directeur du Comité régional de Tourisme et de Loisirs d'Occitanie (CRTL) Occitanie.

Le CRTL rappelle qu'à l'été 2021, « les hausses de prix dans les hébergements marchands ont été de 6 à 12 % en moyenne, avec des pics pour les maisons individuelles avec piscine...  Une hausse réelle mais modérée compte tenu du contexte de très forte demande. Cette année, en raison du contexte inflationniste, les hébergeurs vont devoir jongler entre l'envie d'augmenter les prix, vu la forte demande, et le souhait de sécuriser les locations pour l'été, en proposant des prix raisonnables ».

Cette hausse du coût des vacances sera-t-il rédhibitoire pour certaines clientèles ? La clientèle étrangère, qui s'était faite discrète durant les deux années de pandémie, va-t-elle revenir en Occitanie ? Les Français vont-ils à nouveau préférer rester dans l'Hexagone ?

« Effet ciseau favorable »

L'été 2021 avait été sauvé, en Occitanie, par la clientèle française et par le retour partiel des clientèles européennes de proximité (belges, néerlandais, allemands, espagnols, suisses). Pour l'été 2022, le CRTL Occitanie s'attend «  à une amplification des résultats de 2021 avec, en plus, le retour de la clientèle anglaise et de clientèles venues de plus loin ».

« La montée en puissance des lignes directes en provenance des pays scandinaves vers l'aéroport de Montpellier - depuis Copenhague, Stockholm ou Oslo - ou en provenance du Canada vers Toulouse, est un signe manifeste de l'optimisme des compagnies aériennes  quant aux bons taux de remplissages prévisionnels des avions à l'import, ajoute-t-on au CRTL Occitanie. Ces clientèles, souvent aisées, ne sont pas affectées par la hausse du prix des billets d'avion liée au surcoût du kérozène. Les régions PACA,  Occitanie  et  Bretagne  se  placent  en  tête  des destinations  les  plus plébiscitées. »

Philippe Robert, actionnaire et exploitant du camping Méditerranée-Plage à Vias-Plages (Hérault) et président de la Fédération Régionale de l'Hôtellerie de Plein Air (FRHPA) en Occitanie, évoque un effet ciseau favorable : « D'un côté, les touristes étrangers semblent revenir, notamment les Allemands et les Hollandais mais aussi apparemment les Anglais et les Suisses, et de l'autre, beaucoup de Français souhaitent encore cette année rester en France... Les vacances des Allemands démarrent le 4 juin et dans mon camping, on est complet ! ».

Une clientèle 90% française dans les gîtes

« Notre clientèle est pour 90% française, contre 86% d'habitude et même 92% l'an dernier, note Stéphanie Nedelec, directrice de la centrale de réservation des gîtes du littoral languedocien pour le réseau des Gîtes de France (2.100 gîtes dans l'Hérault, l'Aude, les Pyrénées-Orientales et le Tarn). On observe aussi une prééminence de la clientèle régionale sur les courts séjours des ailes de saison, particulièrement en dernière minute le week-end. Mais l'été, notre clientèle vient essentiellement du Nord-Pas-de-Calais, du bassin parisien et de la région Rhône-Alpes... Nous avons aussi une clientèle étrangère, belge et allemande, sur les quatre départements, britannique sur l'Aude et l'Hérault, et espagnole dans les Pyrénées-Orientales. On n'est pas encore revenu au niveau d'avant-Covid... D'habitude, cette clientèle vient sur l'avant-saison mais pas vraiment cette année. »

Dans le groupe hôtelier catalan RoussillHotel (une dizaine d'hôtels essentiellement en Occitanie, un golf et deux hôtels-thalasso), le dirigeant Xavier Lormand rappelle qu'il capte « une clientèle 90% française au printemps et à l'automne, et 75% française durant l'été. C'est une sécurité car on ne subit pas les aléas géopolitiques sur des clientèles russes, américaines ou du Moyen-Orient ».

Coup de pouce aux jeunes sur le rail

Mais l'Occitanie a décidé de choyer toutes ses clientèles touristiques, y compris les plus régionales, et y compris ceux qui ne partent pas en vacances par manque de moyens. C'est son crédo "tourisme de proximité", levier boosté par la crise sanitaire.

Ainsi, le 8 juin, la collectivité régionale présentait-elle différentes mesures déployées pour favoriser ce tourisme de proximité et soutenir le pouvoir d'achat des habitants d'Occitanie en permettant de "voyager local".

La Région renouvelle la carte Occ'ygène, qui offre des avantages et des réductions pour accéder à des loisirs ou réserver un hébergement. Elle annonce également un partenariat inédit en France avec la SNCF au niveau national.

« Les 31.400 jeunes inscrits ce jour dans le programme "+ = 0" (dispositif de gratuité à l'usage destinés aux jeunes de 18 26 ans, lancé en septembre 2021 par la Région, NDLR) bénéficieront d'un coupon promotionnel de 25 euros valable sur la Carte Avantage Jeune (valeur initiale : 49 euros, NDLR), permettant de voyager avec une réduction de -30% partout en France sur tous les trains TGV INOUI et Intercités, explique Christophe Fanichet, président directeur général de SNCF Voyageurs. Les usagers qui réaliseront plus de dix trajets en juillet verront leur compte "+ = 0" crédité de 24 euros supplémentaires. »

Par ailleurs, les 50.000 jeunes habitants dans la région disposant déjà de la Carte Avantage Jeune bénéficieront de 25 euros crédités sur leur cagnotte "+ = 0" pour voyager en Occitanie jusqu'au 31 août.

« C'est un choix fort de la collectivité avec la SNCF qui permet de ne pas être assigné à résidence durant l'été », défend Jean-Luc Gibelin, vice-président chargé des mobilités pour tous et des infrastructures de transport.

« Nous agissons en pack pour que cette saison estivale soit une réussite en Occitanie », déclarent en chœur Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, et Christophe Fanichet.

Lire également les 3 autres volets de cette série sur le tourisme :

Cécile Chaigneau

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.