Le Club de l'éco se projette vers Montpellier en 2050

 |   |  457  mots
Une place du futur quartier Cambacérès, présenté comme la vitrine de Montpellier pour les 50 ans à venir
Une place du futur quartier Cambacérès, présenté comme "la vitrine de Montpellier pour les 50 ans à venir" (Crédits : M3M)
Le Club de l'éco, organisé le 15 mars par La Tribune lors du Salon de l'immobilier de Montpellier, adopte un format prospectif pour évoquer la fabrique de la ville de demain, et les nouvelles façons d'y vivre. Une dizaine d'experts qualifiés prendront part aux échanges.

Montpellier en 2050 : telle est la ligne d'horizon vers laquelle se projettera le nouveau Club de l'éco, organisé par La Tribune en ouverture du Salon de l'immobilier, le 15 mars au Corum de Montpellier. Après un mot d'introduction de Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la Métropole, deux tables-rondes permettront d'aborder, à travers les fortes évolutions en cours dans la capitale languedocienne, les nouvelles façons de bâtir et de vivre la ville de demain.

Les enjeux de la métropolisation galopante

Dans la première séquence, les analyses de Chantal Marion, vice-présidente de la Métropole, et Christophe Perez, directeur général du groupe SERM-SA3M, montreront comment la collectivité et son bras armé pour l'aménagement anticipent la création de quartiers dans le temps long, en fonction de multiples facteurs évolutifs (croissance démographique, nouveaux usages, etc.). Face à ce phénomène de métropolisation appelé à s'accélérer, Laurent Villaret, président de la Fédération régionale des promoteurs immobiliers, évoquera les leviers disponibles pour créer les unités urbaines adaptées.

De son côté, l'urbaniste François Leclercq rappellera l'urgence de penser l'aménagement du territoire dans une vision stratégique dépassant le discours administratif. De même, l'architecte Élodie Nourrigat (cabinet NBJ) expliquera pourquoi la ville connectée de demain implique la mise en oeuvre de dispositifs innovants extra-technologiques.

Nouvelles pratiques, nouveaux usages

Lors du 2e temps fort du Club de l'éco ("Vivre dans la ville de demain"), Jean-Marc Leygue, dirigeant associé de GGL Aménagement, expliquera comment l'aménageur a perfectionné son offre d'accompagnement des acteurs de la ville pour intégrer les futurs enjeux économiques, sociétaux et environnementaux. Une illustration de ces pratiques émergentes sera donnée à travers le sujet des nouvelles mobilités, où s'inscrit la start-up Faciligo (CEO : Hind Emad), et celui de l'habitat connecté, comme l'illustre le projet HUT porté par divers partenaires économiques, institutionnels et académiques tels que l'Institut de l'Électronique et des Systèmes (directeur : Alain Foucaran).

Site témoin, lui aussi, des nouveaux usages, le futur quartier Montpellier Cité Créative - où la Halle Tropisme vient d'être inaugurée - sera animé par l'association illusion & macadam : son président Jordi Castellano expliquera pourquoi les "clusters urbains" doivent être générateurs d'un nouveau lien social. Enfin, le maître de conférence et chercheur (Université Paul-Valéry) Vincenzo Suzca évoquera quel imaginaire de la ville du futur se dessine à travers ces tendances fortes.

Club Immo

Retrouvez notre supplément "Montpellier : la fabrique de la ville de demain" dans le numéro de La Tribune actuellement en kiosque. Inscription pour le Club de l'Immo sur ce lien.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :