Women for Future : comment les entrepreneuses sont moteur en RSE et en innovation

Pour sa 4e édition, les Women for Future, événement organisé par La Tribune, ont donné la parole à des femmes inspirantes, véritables moteurs du changement dans leurs entreprises ou institutions. Elles se mobilisent sur des sujets comme la RSE, l'innovation, la health tech, et s'engagent pour encourager les femmes à afficher leurs ambitions dans leurs projets professionnels. Morceaux choisis de leurs interventions, lors des tables rondes le 14 juin.

7 mn

Sur l'une des tables rondes des W4F 2021 à Montpellier : Karine Moreau (directrice du développement, Predict Services),  Frédérique Picard-le-Bihan (présidente de DareWomen) et Camille Le Gal, co-founder de Fairly Made.
Sur l'une des tables rondes des W4F 2021 à Montpellier : Karine Moreau (directrice du développement, Predict Services), Frédérique Picard-le-Bihan (présidente de DareWomen) et Camille Le Gal, co-founder de Fairly Made. (Crédits : Eric Durand)

Un leadership éthique au féminin ?

Camille Le Gal, co-founder de Fairly Made : « L'industrie de la mode est une des plus polluantes et elle a également un impact social. C'est cette double conséquence que nous mesurons avec Fairly Made. Avec mon associée, nous avions vu les dessous de la fabrication textile et nous voulions faire bouger les choses. Sur notre travail autour de la traçabilité industrielle de la mode, nous nous sommes heurtées à une industrie dirigée par des hommes. Nos premiers clients - Galeries Lafayette, Etam, Zadig & Voltaire,... - ont entendu notre message et donné un écho à notre activité. Je crois que notre gouvernance féminine apporte une valeur ajoutée à l'entreprise, autant sur son attractivité que sur l'ambiance de travail. »

Catherine Barba, serial entrepreneuse et investisseuse : « Pour œuvrer à l'égalité professionnelle, les quotas dans les entreprises sont certainement un outil imparfait mais nécessaire pour rééquilibrer les choses et sortir de l'entre-soi. Cela permet de voir des pionnières à des postes importants et grâce à elles, on avance. »

Frédérique Picard-Le Bihan, présidente de DareWomen : « Après un tour du monde en voile en 2011, ma famille et moi nous sommes installés en Turquie puis en Californie. Là-bas, j'ai rencontré des femmes audacieuses et surtout solidaires. L'audace et la solidarité sont d'ailleurs les deux piliers de DareWomen, un réseau d'entraide pour les femmes. Et plutôt que proposer un coaching classique, j'ai amené des femmes en voyage au Liban par exemple, à la rencontre de personnalités féminines inspirantes. Le voyage amène de la confiance et permet de sortir de sa zone de confort. Surtout, quand on regarde les femmes en Asie ou en Afrique, on voit que la solidarité est très importante. »

Karine Moreau, Directrice du développement, Predict Services : « Predict Services aide les collectivités et les entreprises à faire face aux risques climatiques. Le personnel de l'entreprise est composé de jeunes trentenaires ingénieurs et je crois en cette génération qui s'empare du sujet de l'égalité professionnelle. J'ai trouvé facilement ma place dans mon équipe. De plus, nous avons un management par processus et par pôle, avec des femmes qui pilotent ces pôles, et ce sont des postes réels, pas des dénominations fictives. »

Le numérique est-il l'avenir des femmes ?

W4F 2021 à Montpellier

Aline Bsaibes (CEO chez ITK), Geneviève Marais (CEO d'AquaTech Innovation) et Hind Emad (fondatrice de Faciligo et vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, déléguée au Développement économique et numérique) - © Eric Durand

Aline Bsaibes, CEO chez ITK : « La tech répond aux enjeux de l'avenir, donc il n'y a pas de raison que les femmes n'en fassent pas partie. Je suis libanaise et formée à l'incertitude depuis toujours, je n'ai pas eu de problème à aller taper à la porte d'ITK, et je n'ai pas eu d'entraves dans mon parcours professionnel jusqu'au moment où j'ai voulu franchir la dernière étape : passer à la direction générale. Le président-fondateur d'ITK m'a aidé, mais pour autant, les autres membres de la direction n'étaient pas tous ravis de cette hypothèse. Et j'ai été étonnée car c'est la première fois que j'ai vu les freins à l'œuvre. Ce qui m'a vraiment mis la rage, c'était une réflexion sur mes enfants en bas âge, qui venait d'un homme qui avait lui-même des enfants du même âge ! L'empathie et la bienveillance font partie de ma personnalité, mais ce ne sont pas des signes de faiblesse. J'ai su taper fort quand j'ai eu des remarques d'hommes qui auraient convoité la place de CEO. Une bonne fois pour toute ! »

Geneviève MARAIS, CEO d'AquaTech Innovation : « Avec AquaTech, j'avais envie de m'engager dans une démarche environnementale forte et contribuer à la protection de la planète. La société a été créée en août 2018, avec mon associé qui porte nos innovations, et moi plutôt le côté business. Nous sommes complémentaires. Au début avec mon parcours atypique, je ne me sentais pas légitime et j'ai dû m'impliquer pour apprendre sur ce secteur de l'assainissement. Mais je savais où je voulais aller, et les structures d'accompagnement ont su me le rappeler. Il ne faut pas chercher à être une experte mais porter le projet. Aujourd'hui, je prends de plus en plus mes aises. Le manque de reconnaissance a toujours été un problème dans ma vie professionnelle, mais j'ai fait un travail là-dessus. Ma force aujourd'hui est une vision à 360° et de savoir m'entourer d'experts. »

Hind Emad, fondatrice de @Faciligo et vice-présidente de Montpellier Méditerranée Métropole, déléguée au Développement économique et numérique : « Il y a quelques années, pour recruter et favoriser des femmes développeurs dans mon entreprise, je n'avais trouvé que des profils hommes. On arrive peu à peu à une mixité sur ces métiers. C'est aussi important pour l'éducation des enfants qui doivent voir des femmes et des hommes sur tous les postes. Aujourd'hui, il y a une prise de conscience de la nécessaire présence de femmes à des postes à responsabilités où elles peuvent apporter leurs atouts. »

Les femmes accélératrices de health tech ?

W4F 2021 à Montpellier

Célia Belline (présidente de CILcare), Alexia Perouse (co-fondatrice de iBionext) et Laurence Comte-Arassus (general manager de GE Healthcare) - © Eric Durand

Célia Belline, présidente de CILcare : « Après quinze ans de carrière chez Sanofi, j'ai été très bien encadrée par les ressources humaines pour évoluer. Puis avec deux autres associées femmes, nous avons créé CILcare, avec pour règle la bienveillance et de toujours partager et adhérer à la stratégie. On travaille pour les medtech et à l'international sur des problématiques liées à l'audition. Sur la parité, nous avons trouvé un équilibre avec 60% de femmes et 40% d'hommes. C'était aussi voulu de ne pas créer une entreprise uniquement de femmes. »

Laurence Comte-Arassus, general manager de GE Healthcare : « Je suis arrivée à mon poste de general manager en prenant toutes les tâches que les hommes ne voulaient pas faire. Ce qui m'anime, c'est ma passion pour mon métier et je partage aussi aujourd'hui cette passion avec des jeunes filles, mais aussi des jeunes hommes. Sur l'égalité professionnelle, le vrai sujet est comment aider les femmes à monter dans la hiérarchie ? Elles doivent passer cet échelon du middle management et avoir aussi une flexibilité sur l'organisation. »

Alexia Perouse, co-fondatrice de iBionext : « Avec iBionext, j'ai eu envie de faire les choses différemment et d'accompagner les startups à un niveau global. A 45 ans, j'étais capable de prendre plus de recul, j'avais de l'énergie et une analyse de mes forces et mes faiblesses. Nous avons cette année 45% de femmes dans notre écosystème, contre 39% l'année dernière. Parmi les managers, elles sont une sur six, il y a encore une marge d'amélioration, mais je vois les progrès. En revanche, j'ai entendu des remarques sur ma carrière, avec des personnes qui me voyaient comme carriériste. Ce n'est pas un sujet pour un homme, on ne lui dirait jamais ça, avoir un poste à responsabilité pour lui est normal. Il y a encore du chemin à parcourir. »

Réécoutez l'intégralité des échanges ici.

7 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.